mai 2015

paris 68 kiss barricadeSS166BLwomen writing

 

Pour d’autres textes francais sur ce site, regardez ici

                                                 “En mai fais ce qu’il te  plait”

dimanche 31 mai 2015 :

États-Unis (Floride) : émeute dans un centre de détention pour adolescentes

Taïwan (Taipei) : des travailleur-ses de blanchisseries occupent China Airlines et partent en grève

Guatemala (Suchitepéquez, sud du pays) : des villageois-es brûlent un commissariat et une voiture de flics et tentent de lyncher les violeurs d’une enfant de 8 ans

France (Corbeil, Essonne): une voiture de flics se prend quelques projectiles (en français)

 

samedi 30 mai 2015 :

France (Essonne) : attaques contre les flics dans 4 cités différentes (en français) 

France (Brittany) : “le maire agressé par des gens du voyage” (en français)

États-Unis (Baltimore) : un rapport indiquant les dégâts causés par les émeutes récentes (plus de 380 commerces attaqués) 

Afrique du Sud (KwaZulu-Natal): blocage de routes dans une manif de prestataires de services, plusieurs arrestations

Royaume-Uni (Londres) : malgré des discours gauchistes superficiels, des centaines de personnes occupent le pont de Westminster dans une manifestation contre l’austérité

 

vendredi 29 mai 2015 :

Mexique (État de Guerrero) : des flics anti-émeute attaquent les pères mobilisés des 43 disparus lancés dans une campagne de retrait de la propagande électorale Il y a actuellement un mouvement visant à retirer la campagne électorale pour les élections législatives du 7 juin dans plusieurs endroits du Mexique, en particulier dans les communautés indigènes en lutte pour leur autonomie (organisation sans partis politiques). Il est particulièrement fort dans les États de Guerrero et de Michoacán. Dans ce dernier état, la police a tué 43 membres supposés d’un cartel le 22 mai. Il semble que beaucoup aient été exécutés, et il y a des plaintes de familles et de nombreux doutes concernant leur prétendue appartenance au crime organisé (voire ce lien en espagnol). Voir aussi la note du 26 mai concernant le Michoacán. [écrit par Pi]

France (Epinay-sous-Senart) : deux caillassages de flics en quelques heures Des incidents que déplore Bruno Leparc, secrétaire général adjoint d’Alliance Police Nationale : « Régulièrement certains jeunes nous insultent et nous agressent. Nous attendons toujours une réponse, des renforts. Que faut-il pour que nous soyons entendus ? ».

 

jeudi 28 mai 2015 :

Pérou : deuxième et dernier jour d’une grève nationale en soutien au mouvement contre le projet minier de Tía María, activités paralysées dans deux villes, affrontements à Lima, Tacna …

Afrique du Sud (Delareyville, nord du pays) : des villageois-es énervé-es bloquent la route principale après que des enfants aient été renversés

Afrique du Sud (Gauteng) : sit-in d’étudiant-e-s dans un bâtiment officiel en soutien à des travailleurs licenciés….

Afrique du Sud (Western Cape) : la maison d’un membre du conseil local détruite, 9 véhicules brûlés, plusieurs routes bloquées dans un mouvement pour l’accès à l’eau potable et au ramassage des ordures , une vidéo sur ce lien

sa may 28 15

Nigéria (Zaria, État de Kaduna, nord du pays) : émeute carcérale

Bolivie (Llallagua, département de Potosí) : manifestations violentes après l’indifférence de la police dans une affaire de viol et de meurtre d’un enfant de 4 ans

Colombie (Bogotá) : des grenades assourdissantes utilisées contre des manifestations d’étudiants énervés

Colombie (Cali, département de Valle del Cauca, ouest du pays) : attaque contre les flics et lancer de bombes explosives dans une manifestation contre la disparition d’étudiants

Chili (Santiago) : affrontements dans une manifestation non-autorisée d’étudiant-e-s Informations supplémentaires sur ce lien Plusieurs magasins endommagés dans un centre commercial, portes d’une église incendiée, un flic brûlé à l’acide. 34 arrestations. D’autres manifestations dans le pays et des échauffourées dans la ville de Valparaíso.

chile sant 28 5 15

Santiago

Turquie (Ankara) : des employés du public expriment leur soutien envers les grévistes de l’automobile

 

mercredi 27 mai 2015 :

Brésil (Caruaru, État de Pernambouc) : 2 adolescents tués dans l’émeute d’une prison pour jeunes

Royaume-Uni (Londres) : baston avec les flics à l’ouverture du parlement (voir vidéo) 

Colombie (Santander) : attaque contre les flics à la sortie de l’Université

France (Compiègne) : des flics caillassés et forcés à se replier

France (Savigny-sur-Orge) : agression, incendies et caillassages en marge de l’opération de police (article du Parisien)

France (Paris) : un camion de JC Decaux brûlé

Afrique du Sud (Le Cap) : des travailleur-ses en grève bloquent une route importante

Afrique du Sud (Richards Bay, province du KwaZulu-Natal) : 121 étudiant-e-s arrêté-es pour une manifestation “violente” contre un manque de soutien financier

 

mardi 26 mai 2015 :

Maroc (Marrakech) : affrontements violents entre étudiants et flics, 24 blessés du côté des défenseurs du système

Mexique (Mexico) : molotov contre gaz lacrymo dans des manifestations autour des 43 disparus d’Ayotzinapa (vidéo)

mexico burning papersmexico image of burning media

Mexique (Huexca, État de Morelos, centre du pays) : des habitant-e-s bloquent une centrale thermoélectrique, dans une lutte qui dure depuis plusieurs années

État du Michoacan (centre du pays, région côtière) : affrontements très violents entre des villageois indiens et un cartel Il y a eu plusieurs affrontements armés ces derniers jours entre la “Police communautaire” de la communauté indienne de Santa Maria Ostula et des membres du cartel des “Caballeros Templarios” (“Templiers”). L’État du Michoacan est en grande partie contrôlé par ce cartel (y compris le port de Lazaro Cardenas, une base d’échanges internationaux, avec la Chine par exemple), qui a mis au point une forme de religiosité basée sur des règles et des préceptes ; les communautés indiennes sont les seuls vrais opposants au cartel, si l’on considère que les différentes forces paramilitaires d’auto-défense de cet État ont souvent des liens avec les partis politiques et avec le crime organisé (ce qui est souvent directement lié). La communauté de Santa Maria Ostula s’est battue pour récupérer ses terres au cartel qui les avait saisies, et y est parvenu en 2009. À ce jour, 32 habitant-e-s ont été assassiné-e-s, et 6 sont porté-e-s disparu-e-s. Le village est dans une situation difficile, car les autres forces d’auto-défense de l’État les poussent à les rejoindre. Il y a certaines limites à leur action lorsque ils font appel à l’armée pour s’occuper des cartels ou pour assurer une sécurité minimale, alors qu’il est clair que ceux-ci entretiennent des liens. Des rapports font état de 8 morts (dont 6 membres des cartels) [écrit par Pi]

Guatemala (La Puya, au nord de la capitale) : les flics démantèlent le blocage pacifique d’une mine …ce document montre comment l’idéologie pacifiste veut réprimer toute expression de colère

Philippines (Manille) : affrontements entre squatteurs et forces de l’ordre durant une expulsion Des informations supplémentaires sur ce lien

Afrique du Sud (Durban, KwaZulu-Natal) : les grévistes des transports publics jettent des pierres sur les taxis et les bus des jaunes ; des taxis bloquent une autorouteun dirigeant des ambulanciers en grève arrêté pour sabotage

France (Nouvelle Calédonie) : émeute en prison après un suicide

 

lundi 25 mai 2015 :

Italie (Rome) : durs affrontements entre flics et supporters

Venezuela (Maracaibo, État de Zulia, ouest du pays) : 3 heures d’émeutes provoquées par des jeunes ; une partie de l’Université en flammes

Chili (Santiago) : une manifestation illégale de lycéen-nes se termine en affrontements

Pérou (Marcona, sud du pays) : des mineurs brûlent les bureaux de la compagnie minière dans un mouvement de protestation contre des licenciements, les flics répondent par des tirs à balles réelles

Cambodge (Poipet) : la douane du poste-frontière attaquée dans un mouvement contre les taxes à l’importation, répression violente (vidéos)
Poipet est la principale ville cambodgienne frontalière de la Thaïlande, sa “riche” voisine. C’est une ville-misère pour les cambodgiens, qui viennent de différentes régions du pays pour obtenir du travail dans le commerce transfrontalier (qui consiste principalement à pousser des chariots d’un côté à l’autre de la frontière pour les patrons du coin, en plus des petits magasins et de la prostitution pour les femmes). La province (Banteay Meanchey) et toute la région nord-ouest ont été en grande partie détruites par la guerre, et sont restées des places fortes des Khmers rouges bien après la chute de leur régime : jusque dans les années 1990 en différents endroits. Il y a essentiellement des rizières, dans un pays où la culture du riz souffre de tels abus que les paysans (qu’on appelle “Neak srey” = “les gens des rizières”) ne peuvent pas en vivre.
Le pays est dirigé par un régime très autoritaire et de type mafieux, une petite élite née du pillage après les années de guerre et de destruction.
Il y a actuellement de nombreux mouvements de protestation : en particulier dans l’industrie textile, où des jeunes filles venues des campagnes triment dans des conditions terribles pour de très bas salaires (environ $100 au mois), mais aussi autour de la protection des ressources naturelles (surtout menées par des ONG de type écolo), et de la préservation des terres (qui concernent souvent des communautés autochtones, en particulier dans le nord-ouest du pays). Ils sont en général durement réprimés par l’État, qui n’hésite pas longtemps à envoyer l’armée ou des tueurs à sa solde. [écrit par Pi]

Pakistan (Daska, province du Punjab) : après l’assassinat de 2 avocats, mise à feu d’un bâtiment public, et manifestations dans d’autres villes

Turquie (Eskisehir) : nouvelles grèves chez Ford

 

dimanche 24 mai 2015 :

États-Unis (Oakland) : les flics répriment une manifestation de nuit

Algérie (Alger) : Opération de relogement : les mécontent déclenchent des émeutes (lien en français)

 

samedi 23 mai 2015 :

Royaume-Uni (Lincolnshire) : affrontements entre raveurs et flics Informations supplémentaires sur ce lien Une vingtaine de flics blessés, tout de même …

Turquie (Bursa) : alors qu’il semble que les grévistes du secteur de l’automobile soient sur le point de gagner, les actions en bourse d’une entreprise de pièces automobiles baissent de 4 % Voir interview avec un compagnon turc dans les entrées du 21 mai, et davantage d’informations sur le mouvement dans celles des jours précédents

Grèce (Athènes) : une quarantaine d’anarchistes jettent des cocktails molotov et des pierres sur les flics et brûlent un tramway

France (Mantes-la-Jolie, Yvelines) : des jeunes attaquent contre des pompiers

France (Marseille) : incidents entre supporters et policiers

Chili (Temuco, Araucanie) : un soldat blessé dans des affrontements à l’Université

Argentine (Buenos Aires) : émeute après la découverte d’une jeune fille morte, commissariat attaqué, bâtiments publics brûlés

Colombie (Sucre, région Caraïbe, nord du pays) : pneus brûlés et vitres de la mairie brisées dans un mouvement contre les coupures d’électricité

Pérou (Arequipa) : le gouvernement  déclare l’état d’urgence après l’assassinat d’une quatrième personne dans le mouvement contre le projet minier de Tía María

États-Unis (Cleveland, Ohio) : une autoroute bloquée après l’acquittement d’un flic assassin d’un couple non-armé en 2012 ; nombreuses arrestations

 

vendredi 22 mai 2015 :

Royaume-Uni (Londres) : des officiers de l’immigration hués et virés…et à  Bristol : un rapport suggère que si des attentats terroristes se produisent, les anarchistes en seront responsables

Allemagne : un article sur la vague de grèves

Nouvelle-Zélande (Auckland) : des manifestant-e-s contre la pauvreté affrontent les flics

 

jeudi  21 mai 2015 :

Brésil (Recife, État de Pernambouc) : affrontements entre des squatteurs et les flics venus les expulser

États-Unis (Washington) : des pierres jetées contre des flics après une intervention à l’arme à feu contre des “voleurs à l’étalage” afro-américains, ayant fait deux blessés (une vidéo sur ce lien)…

olympia

États-Unis (Philadelphia, État de Pennsylvannie) : affrontements contre les flics après l’arrestation d’un sans-abri

Pérou (Chiclayo, Lambayeque, nord du pays) : émeute des grévistes de la plantation de canne à sucre Voir dernière note le 12 mai “Environ 2000 employés de la compagnie Pomalca sont en grève depuis plus de 40 jours, et demandent une augmentation salariale ainsi que de meilleures conditions de travail. Une manifestation dans la région de Lembayeque, au nord du Pérou […] a fait deux blessés (un manifestant et un policier) durant l’émeute autour des augmentations de salaire. Les manifestants disent avoir un salaire inférieur au minimum légal […] Junior Diaz, le dirigeant syndical, a reçu une volée de chevrotines tirée par un policier […] Cet incident s’est produit lorsque des travailleurs ont bloqué plusieurs kilomètres de route à La Puntilla, dans le district de Chongoyape de la région de Lembayeque, qui est la route principale connectant Chiclayo et la ville de Chota (région de Cajamarca). Selon un porte-parole de la police, celle-ci a du intervenir car les grévistes avaient placé des pierres, des arbustes et des troncs d’arbres sur la route, et fait brûler des pneus pour empêcher le passage des véhicules”.

Chili (Valparaiso) : pierres contre canons à eau dans des manifestations contre le projet de réforme de l’Éducation

Ukraine (Kiev) : des manifestant-e-s entrent dans le Parlement, brûlent des pneus et attaquent les flics dans un mouvement contre la crise financière (vidéo sur ce lien)

Maroc (Fès) : des étudiants tentent d’entrer dans la Cour d’appel pour le jugement d’une affaire de meurtre et blessent des flics

Tunisie (Dhehiba, gouvernorat de Tataouine, sud du pays) : de jeunes grévistes affrontent les flics après la répression contre le marché noir transfrontalier, et demandent du travail

France (Rennes) : seconde nuit d’affrontements avec les flics

(Seine St Denis) : un policier blessé par un verre jeté des étages

Turquie (Ankara) : les grèves sauvages s’étendent à “Turkish Tractors” dans la capitale (même s’il ne s’agit apparemment pas d’une grève complète selon l’article sur ce lien)

Voici quelques questions posées par l’auteur de ce site à un contact kurde de Turquie, en référence au tract sur ce lien :

  DD : “Comment participent les partenaires et les enfants ? Y a-t-il des piquets de grève ? des sit-in ? des collectes ? l’organisation de cantines ? Existe-t-il une division du travail classique en fonction des sexes ?”
A: Il y a, occasionnellement, des piquets, des apports de nourriture (je pense que çà correspond à l’organisation d’une cantine ?), et l’organisation de manifestations en centre-ville. Certains travailleurs sont également retournés travailler, et leurs partenaires s’y sont opposé plus que le reste des gens. Ce sont surtout des hommes qui travaillent, mais il me semble que des femmes sont également impliquées, chez Delphi.

DD : “Y a-t-il des tentatives de créer un nouveau syndicat et quelles sont les chances pour qu’elles se transforment en obstacle à la lutte ?”
A: Il y a des discussions à ce sujet, mais selon ce que j’en sais il ne s’agit pas pour le moment de possibilités concrètes. Donc, en gros, pas pour l’instant.

DD : “Voit-on émerger des leaders qui pourraient participer activement à mettre, d’une manière ou d’une autre, un frein au mouvement ?”
A: Pas vraiment. Je ne pense pas que les gens des comités de travailleurs soient de futurs leaders potentiels. Il existait une organisation politique gauchiste qui voulait jouer ce rôle, mais il y a eu une opération de police contre ses membres, qui ont été arrêtés sur place, et ils risquent de ne pas être libérés bientôt. Et de toute façon ils n’étaient pas près d’être réellement considérés comme des leaders.

  DD : “Tu dis que “la victoire est proche”, mais on emploie souvent ce type de phrases comme des figures de rhétorique ; qu’est-ce qui pourrait empêcher une victoire ou au moins compromettre l’obtention des revendications ?”
A: Ce n’est pas une figure de rhétorique : des nouvelles de Renault disaient aujourd’hui que l’entreprise souhaite répondre aux revendications et qu’elle a préparé un protocole les acceptant toutes sauf les syndicats. Il est également très possible que le mouvement s’étende, et les travailleurs reçoivent des messages de beaucoup d’usines métallurgiques d’autres villes disant que les travailleurs sont prêts à se mettre en grève. De nombreux facteurs peuvent bien sûr empêcher la victoire. Des travailleurs (et même peut-être la majorité d’entre eux) de l’usine de Coskunoz ont repris le travail […] Dans toutes ces usines, la production se fait en collaboration, il est donc plus facile pour les travailleurs d’avoir un positionnement commun. Mais les chefs essaieront quand même de les isoler usine par usine. Et il y a des poursuites judiciaires en cours : ce que font les travailleurs est bien sûr illégal, techniquement parlant. On verra comment les choses évoluent.        

DD : “L’État a-t-il réellement peur que les flics aillent trop loin, et que cela provoque une vague de solidarité, 2013 étant encore présent dans les esprits ?”
A: C’est possible. Pour l’instant, malgré toutes les déclarations, il n’y a pas eu d’agression physique à l’encontre des grévistes. Les flics, ici, deviennent hors de contrôle lorsqu’ils sont attaqués.

DD : “Dans quelle mesure les élections à venir jouent-elles un rôle dans la stratégie de l’État ? Je veux dire qu’il semble que l’État semble pris entre le marteau et l’enclume.”
A: Le gouvernement s’est plaint que le moment de la grève était “révélateur”. Il est évident que les élections sont un facteur qui l’empêche de lancer une vague de brutalité policière. Mais je ne pense pas qu’il s’agisse d’un facteur essentiel.

 DD : “J’imagine qu’il y a des raisons matérielles basiques qui font que les travailleurs pourraient être prêts à faire des compromis, sachant qu’ils semblent vivre dans des conditions matérielles très dures, ou est-ce qu’il s’agit d’une erreur d’interprétation ?”
A: Pour l’instant ils n’ont véritablement transigé sur rien, même si petit à petit des propositions chaque fois meilleures leur ont été faites. Ils viennent probablement d’être payés (les gens ici sont payés au mois), donc ça va pour ce mois, et la solidarité de la ville et des usines est très importante : elle va bien au-delà des seuls grévistes. Le nombre de travailleurs qui ont quitté le syndicat Türk Metal jusqu’ici dépasse largement le nombre de grévistes.

Bursa direnre11

mercredi 20 mai 2015 :

Turquie (Kocaeli, nord du pays) : les grèves sauvages contraignent l’entreprise Ford à un arrêt de sa production Plus d’informations sur ce lien (Bursa) …. Sur cet autre lien, on apprend que la grève s’étend à la ville d’Izmit, et que les grévistes ont un soutien important

Pérou (Lima) : des squatteurs affrontent violemment les flics (vidéo) Informations supplémentaires sur ce lien

Thaïlande (Province de Songkhla, extrême-sud) : des pilotes de pétroliers bloquent un terminal de carburant

Mexique (Mexico) : une grève intéressante Des milliers de travailleur-ses des usines Innovaplat se mettent en grève. Ils/elles produisent des bouteilles en plastique pour des marques de shampooing comme Avon ou Jafra. Les revendications principales sont les suivantes :
-l’obtention d’uniformes adaptés,
-plus de temps pour les repas,
-que les heures supplémentaires leur soient payées et que les horaires de travail légaux soient respectés (ils travaillent 12 heures par jour au lieu des 8 heures normales, et s’ils refusent les heures supplémentaires, l’entreprise exerce des représailles à leur encontre, en ne leur payant pas le jour suivant par exemple). Il semble que la grève concerne environ 4000 travailleur-ses. Pas mal pour un pays où les mouvements de grève sont plutôt inhabituels. Le sujet des grèves au Mexique a été abordé dans l’émission de  Radio Vosstanie sur la situation actuelle au Mexique, téléchargeable sur ce lien

France (Rennes) : des flics caillassés après le contrôle d’un deux-roues

Afrique du Sud (Johannesburg) : des habitant-e-s expulsé-e-s par l’Église méthodiste mettent le feu à une église

Colombie (Cordoba, nord du pays) : un axe très emprunté par les poids-lourds bloqué et des affrontements avec les flics dans un mouvement pour la distribution d’eau potable à des prix abordables

…dans la capitale des étudiant-e-s bloquent les stations de bus et attaquent les flics anti-émeutes à l’explosif (cette vidéo montre une voiture blindée touchée par des explosifs) ; 10 flics hospitalisés,

et à Tunja, grande ville du centre du pays des affrontements similaires

 

mardi 19 mai 2015 :

États-Unis (Californie) : émeutes impliquant 200 prisonniers (pas d’infos disponibles permettant d’en savoir plus)

Philippines (Cabuyao City, sud de l’île de Luzon) : violents heurts entre travailleurs-ses en grève et agents de sécurité

Ukraine (Kiev) : affrontements contre les flics et leurs nervis dans un mouvement contre l’implantation d’un centre commercial

Colombie (Meta, région centrale) : des cocktails molotov contre les forces de l’ordre après des licenciements massifs dans une compagnie pétrolière

Inde (Thiruvananthapuram, État du Kérala, sud-ouest du pays) : des habitant-e-s bloquent une route et accueillent les flics à coups de pierres et de bouteilles après la mort d’un jeune  Des informations supplémentaires sur ce lien

Afrique du Sud (Mpumalanga, nord du pays) : une partie du commissariat et d’autres bâtiments brûlés, des routes bloquées, un village demande la libération des habitants ayant tué les membres d’un gang responsable d’assassinats et qui terrorise la région

Royaume-Uni (Manchester) : des étudiant-e-s occupent un deuxième bâtiment

France (Montpellier) : des parents d’élèves et leurs soutiens bloquent le tramway dans un mouvement contre la ghettoïsation Manif animée à travers la ville sur plusieurs kilomètres jusqu’à la gare, où le tram a été bloqué pendant 30 minutes. Stupide discours “citoyenniste”, dominé par des valeurs républicaines et la demande d’intégration et de mixité entre classes sociales, bien que le mouvement soit totalement indépendant des partis politiques et de toute organisation […]

Royaume-Uni (Londres) : un nouveau squat social contre la “régénération” Une loi criminalisant les squats d’habitation depuis 2010 a donné un caractère politique au phénomène des squats, car squatter pour d’autres raisons que pour habiter sur le lieu constitue aujourd’hui un délit civil (ou, on peux squatter si le batiment est registré comme un lieu commercial). Depuis ce temps, les squats ayant eu la possibilité de durer et de ne pas subir la répression étatique (au Royaume-Uni, tous les squats étaient, jusqu’à un certain point, autorisés depuis l’époque des croisades au XIIIème siècle jusqu’à l’adoption de cette loi) sont devenus le foyer de critiques explicites du développement capitaliste.

 

lundi 18 mai 2015 :

Mexique (Mexico) : vidéo de joueurs de foot filant une branlée à des flics venus les déranger

Trinité-et-Tobago (Port of Spain) : émeute dans le quartier de Beetham après la découverte par la police d’un camion utilisé pour le vol de grosses quantités de denrées alimentaires

France (Melun, Seine-et-Marne) : des jeunes accueillent flics et pompiers à coups de pierre après un accident

Chili (Santiago) : des barricades érigées à la sortie d’un lycée, des élèves affrontent les flics à coups de cocktails molotov et de pierres

Turkey (Bursa, Anatolie) : 15 600 travailleurs du secteur de l’industrie automobile désormais impliqués dans la grève sauvage

 

dimanche 17 mai 2015 :

Allemagne (Stuttgart, Bade Wurtemberg, sud) : des antifascistes affrontent les flics

 

samedi 16 mai 2015 :

Turquie (Bursa, Anatolie) : la grève sauvage dans le secteur de l’automobile s’étend à d’autres usines Plus d’informations sur ce lien (article du site Libcom)

China (Linshui, partie ouest de la province du Sichuan, sud du pays) : des milliers de personnes affrontent durement les flics dans un mouvement pour la construction d’un chemin de fer

Guatemala (Guatemala City) : grandes manifestations contre la corruption après la démission du vice-président, organisées via les réseaux sociaux, portant une critique des partis politiques

Mexique (Miahuatlan, sud de l’État de Oaxaca) : déclaration de villageois zapotèques expliquant leur décision de bloquer la route vers leur village (pour protéger leurs terres, la faune et la flore locales de leur destruction par des intérêts privés collaborant avec les autorités locales)

 

vendredi 15 mai 2015 :

Grèce (Athènes) : des anarchistes provoquent l’arrêt temporaire d’un procès des nazis d’Aube dorée

Turquie (Bursa, nord-ouest de l’Anataolie) : 2500 travailleurs de l’industrie automobile en grève sauvage

Brésil (Rio) : routes bloquées et bus brûlés après l’assassinat par les flics de 2 jeunes travailleurs, attribué aux gangs de la drogue

Sénégal : des affrontements entre des jeunes et les flics après l’interdiction d’une manif et d’un sit-in dans le cadre d’un litige foncier (lien en français) dans 3 communes de l’arrondissement de Dakar

Inde, Gurgaon (État de l’Haryana, environs de New Dehli, nord du pays) : un juge et des flics blessés durant une expulsion

 

jeudi 14 mai 2015 :

Kenya (Kisii, sud-ouest du pays) : des étudiants brûlent un fourgon de police et bloquent une route après la mort de deux des leurs dans un accident

Chili : des manifestations dans tout le pays contre la marchandisation du secteur de l’éducation ; deux manifestants assassinés par le fils d’un commerçant pour des graffitis

Pérou (Arequipa, sud du pays) : les manifestations contre le projet minier Tía María s’étendent, la grève dure depuis 53 jours “À Cocachacra, à l’épicentre du conflit, des manifestant-e-s ont lancé des pierres sur la police, qui a répondu par du gaz lacrymogène… Selon le responsable des opérations de police sur place, ‘une grève doit durer 48 heures, il est anormal qu’elle dure 53 jours’.” Les affrontements sont quotidiens, voir les entrées des derniers jours.

Nigeria (État de Plateau) : l’Assemblée de l’État de Plateau occupée par des travailleur-ses en grève depuis le 5 mai demandant le versement de leurs salaires impayés depuis 7 mois

Afrique du Sud (Mpumalanga, nord du pays) : des chauffeurs de taxi bloquent une route pour protester contre un refus de leur accorder des licences, et affrontent les flics Un manifestant blessé par une balle en caoutchouc. Selon certains médias, les manifestants auraient riposté et tiré sur la police. L’information est démentie dans le communiqué par le porte-parole de la police locale.

Allemagne : à ce stade de l’année, deux fois plus de grève que durant toute l’année 2014

Espagne (Barcelona, Catalogne) : grève d’étudiants et d’intervenants de l’Université Autonome, une vingtaine d’ “encapuchados” causent des dégâts

 

mercredi 13 mai 2015 :

Mexique (État de Guerrero, côte Pacifique) : des journaliers prennent l’exemple de la Basse-Californie et manifestent Le mouvement concerne 70 communautés de montagne de cet État.

Iran (Sistan-et-Balouchistan, sud-est) : après les assassinats de 2 vendeurs de carburant de contrebande par les Gardiens de la Révolution, attaque d’un commissariat, blocage de la route principale, voitures de flics en flammes, et soulèvement de la ville et de villages proches

Côte d’Ivoire (Port-Bouët, commune d’Abidjan) : des milliers de personnes affrontent les flics après un meurtre policier

Pérou (Arequipa, sud) : deuxième jour de grève à durée illimitée contre le projet minier Tía María. Un centre commercial attaqué, des routes bloquées, et des affrontements…cet autre article fait état de commerces attaqués et du blocage d’une ligne ferroviaire

Inde (Allahabad, État d’Uttar Pradesh) : routes bloquées et attaque d’un commissariat après un accident de bus ayant coûté la vie à 4 personnes

Russie (Salavat, Bashkortostan, est) : une seconde émeute en prison, une centaine de détenus impliqués Voir note du 6 mai concernant une émeute à Nijni Novgorod

Royaume-Uni (Manchester) : des étudiant-e-s occupent une école de commerce

Sénégal (Medina Sabakh, sud-ouest) : des collégiens impliqués dans des affrontements avec les forces de l’ordre (lien en français)

 

mardi 12 mai 2015 :

Afrique du Sud (Limpopo, nord-est) : blocage de routes et confrontation avec les flics dans un mouvement pour l’emploi dans une mine de platine, 2 manifestants tués par la police Informations supplémentaires sur ce lien

Pérou (Arequipa, sud) : occupations de ponts, de plusieurs routes et d’un aéroport dans une grève de 72h en soutien au mouvement contre le projet minier de Tía María Voir entrées précédents du 5 et du 7 mai. Le conflit, ponctué de nombreux épisodes violents, dure depuis plusieurs années et cinq participants au mouvement ont à ce jour été assassinées par les forces répressives, dont deux en 2015.

Pérou (Tumán, département de Lembayeque, nord-ouest) : affrontements au 36ème jour d’un mouvement de grève de travailleur-ses de plantations de canne à sucre Incendies d’un commissariat, d’une moto appartenant à un policier, et de bâtiments administratifs de l’entreprise en centre-ville.

 

mardi 12 mai 2015 :

Irlande (Dublin) : la vice-première ministre bloquée dans sa voiture par des manifestant-e-s mobilisés contre une taxe sur l’eau

 

lundi 11 mai 2015 :

Bolivie (Viacha, près de La Paz) : des paysans indiens bloquent l’autoroute vers la capitale et affrontent les flics autour de nouveaux délais dans la construction d’une route prévue depuis cinq ans

Grèce (Athènes) : une vidéo de l’occupation du siège grec de l’entreprise Siemens par des anti-autoritaires en appel à la solidarité internationale entre travailleur-se-s Plus d’informations sur ce lien. Et des détails supplémentaires sur cet autre lien

Zimbabwe (Harare) :  émeute en prison, 5 morts (pas d’infos précises)

Afrique du Sud (province du KwaZulu-Natal) : des prisonniers évacués d’une taule en flammes (incendie volontaire ou pas, mais toujours réjouissant)

 

dimanche 10 mai 2015 :

Algérie (Ghardaïa) : intenses émeutes de jeunes contre la police anti-émeutes ; les flics empêchent la présence des médias sur place

États-Unis (État du Nebraska) : révolte de prisonniers après la mort de deux d’entre eux Les détenus ont pris le contrôle de la prison”. Plus d’informations sur ce lien“Nous avons plus ou moins pris le contrôle de la prison”…

Guatemala (Jocotan, département de Chiquimula, est du pays) : des supporters tirent sur les flics, en blessent 3 et brûlent une voiture de police

 

samedi 9 mai 2015 :

Mexique (Basse Californie, nord-ouest, côte Pacifique): les journaliers en grève depuis 40 jours prennent le contrôle d’un bâtiment; brûlent un commissariat et deux voitures de flics Les négociations autour de la hausse salariale et de l’amélioration des conditions de travail et de vie demandée par les journaliers en grève semble être dans une impasse. Des émeutes se sont produites suite à une intervention de grévistes sur un lieu de travail, afin que le mouvement de grève se poursuive. La réponse aux actions offensives menées par les grévistes a été extrêmement dure. Un document fait état de 3 morts du côté des journaliers (voir ce document)

Tunisie (Kébili, sud du pays) : Un poste de la garde nationale incendié, des journalistes menacés dans le cadre d’un mouvement de chômeur-ses demandant du travail

Inde (Telangana) : la grève des employé-e-s d’une compagnie de transport déclarée illégale D’autres informations sur ce lien “Les employé-e-s d’APSRTC ont manifesté à différents endroits dans deux États, et demandent une hausse salariale de 43 %. Ils ont essayé d’empêcher que les bus soient conduits par du personnel temporaire envoyé par la direction, qui cherche à assurer un service sous escorte policière”.

France (Besançon) : 3 attaques contre les flics à Planoise

Royaume-Uni (Londres) : rixes contre les flics (plus d’informations sur ce deuxième lien)

Irak (Bagdad) : révolte de prisonniers – mort de 30 prisonniers et de 6 flics, 40 évasions

 

vendredi 8 mai 2015 :

Nicaragua (Malpasillo, département de León) : au 2ème jour d’occupation d’une entreprise fournisseuse d’énergie, les occupants obtiennent une réduction du temps de coupure quotidien

Macédoine : manifestations importantes contre les violences policières dans 9 villes du pays, en partie récupérées par le parti d’opposition (voir également ce lien, qui précise la chose suivante : “Le gouvernement et l’opposition se sont accusé mutuellement de chercher à déstabiliser le pays pour prendre le pouvoir ou le garder, et certains commentateurs expriment leur crainte que les dirigeants des deux parties provoquent des tensions ethniques pour leur bénéfice”)

 

jeudi 7 mai 2015 :

Tunisie (Kebili, sud du pays) : confrontation entre flics et manifestants demandant du travail dans les entreprises pétrolières, etc.

perus bus

                                                                                        Photo: Tia Maria (Pérou)

Iran (Mahabad, province d’Azerbaïdjan occidental, nord-ouest du pays) : émeutes impliquant des kurdes, incendie d’un hôtel après la dissimulation de la mort d’une femme de chambre

Sénégal (Thiès, ouest du pays) : des étudiant-e-s bloquent une route en solidarité avec des enseignant-e-s en grève

Guinée (Conakry) : des jeunes bloquent des routes et renvoient les flics d’un quartier populaire de la ville, dans des troubles autour de la tenue des prochaines élections

conakry-e1429609950992

dans une autre partie de la ville, des flics protègent des commerces et des maisons des pillages, alors que des groupes de jeunes prennent des risques importants pour organiser des formes d’autodéfense

Nicaragua (Malpaisillo, département de León) : des  villageois-es résistent aux flics venus disperser leur manifestations pour la réduction du temps de coupure quotidien d’électricité

Inde (Srinagar) : brutalité des flics contre des travailleur-ses du public demandant la régularisation de leur emploio

Inde (Telengana, sud) : grève des travailleurs d’une entreprise de transport, pneus brûlés et affrontements contre la police après l’interpellation de trois collègues impliqués dans des actions contre l’entreprise

Burundi (Bujumbura) : un membre de l’organisation de jeunesse du parti au pouvoir brûlé dans des manifestations violentes

 

mercredi 6 mai 2015 :

Russie (Nijni Novgorod) : émeutes de prisonniers atteints de la tuberculose “…un prisonnier au moins a été tué et plus de 15 ont été blessés suite à une émeute dans la partie d’une prison réservée aux malades atteints de la tuberculose… huit d’entre eux ont été gravement blessés… Les autorités ont déclaré qu’une centaine de détenus a mis le feu à deux bâtiments le 6 mai, détruit des caméras de sécurité, du matériel, et attaqué d’autres détenus… dans ce lieu, des malades de la tuberculose ont été forcés à travailler jusqu’à 12 heures par jour.

Afrique du Sud (Le Cap) : émeutes impliquant des milliers de travailleurs-euses municipaux-ales alors qu’une autre émeute fait rage à Soweto Voir une vidéo sur ce lien

Italie (Caserte, Campanie) : des travailleurs-euses occupent l’autoroute entre Rome et Naples (mouvement contre coupes dans l’emploi)

États-Unis (San Francisco, Californie) : des étudiants occupent un bâtiment administratif de leur université pendant quelques heures

 

mardi 5 mai 2015 :

Pérou : un deuxième manifestant contre le projet minier Tia Maria assassiné par les flics Henry Checcla est mort dans la nuit de lundi à mardi dans des affrontements qui ont débuté la nuit précédente, durant lesquels environ 500 manifestant-e-s ont essayé de bloquer une autoroute et ont été repoussé-e-s par la police…Le ministre de l’intérieur José Pérez a déclaré mardi que 140 policiers avaient été blessés durant les manifestations”.

Afrique du Sud (Rustenburg, province du Nord-ouest) : une route barricadée durant la nuit dans un mouvement contre des coupes d’eau

Macédoine (Skopje) : des manifestants demandent la démission du premier ministre, brûlent des poubelles et lancent des pierres sur les flics

Inde (Srinagar, État du Jammu-et-Cachemire, nord-ouest) : des commerçants en cachemire affrontent les flics après une absence d’indemnisation suite à des inondations

Allemagne : la grève nationale du rail prolongée sur une deuxième journée

Burundi : plus de manifestants tués par la police dans un mouvement politique de manifestations  WSi ce mouvement est assurément dominé par les partis d’opposition et l’illusion d’un changement du personnel aux commandes, ces photos semblent dire qu’il se passe des choses au-delà de ces aspects.

 

lundi 4 mai 2015 :

Afrique du Sud (Soweto) : des centaines de manifestant-e-s brûlent des pneus sur une route

 

3 mai 2015 :

Israël (Tel Aviv) : les affrontements entre juifs Falasha d’Éthiopie et flics continuent Une cinquantaine de blessés, dont 23 flics…”de mémoire l’une des manifestations les plus violentes dans le centre de Tel Aviv” (voir ce lien pour en savoir plus sur ce qui s’est passé : charge de la police montée israélienne, lancers de grenades assourdissantes dans ces manifs contre le racisme subi par les juifs Falasha originaires d’Éthiopie et la violence policière. Les juifs Falasha sont environ 135 000 en Israël (pour une population de 8 millions d’habitant-e-s). (voir aussi celui-ci)

Inde (Gorakhpur, État de l’Uttar Pradesh, nord) : affrontements entre des habitant-e-s et les flics après la mort d’un habitant

Afrique du Sud (Xolobeni, région de la Côte sauvage) : des manifestants contre un projet minier attaqués après une tentative de blocage de route

 

2 mai 2015 :

Inde (Kandhala, État du Maharashtra, région des Western Ghats, centre-ouest) : des habitant-e-s attaquent un poste de police et mettent le feu à des véhicules

Pologne (Varsovie) : lancers de pierres et de cocktails molotov après le meurtre d’un supporter par les flics

Royaume-Uni (Cardiff, Pays de Galles) : brève occupation d’une banque

 

Premier mai :

États-Unis (Seattle, État De Washington, nord-ouest) : affrontements avec les flics  D’autres actions à Oakland (Californie) et à Portland (Oregon)

Corée du Sud : travailleur-ses contre flics anti-émeutes Les affrontements ont eu lieu dans le cadre du premier mai et de la troisième semaine de manifs contre la politique du gouvernement (conservateur) sur le travail et l’accident de ferry de l’an dernier, qui a fait 300 victimes.

Canada (Montréal) : des affrontements contre les flicards

Italie (Milan) : voitures brûlées, lancers de pierres en queue de manif

milan mayday 2015

Photo: Milan

Turquie (Istanbul) : cocktails molotov contre les keufs

Mexique (Oaxaca) : des manifestants en veulent à un dirigeant accusé de corruption, et s’attaquent aux portes du bâtiment du parti au pouvoir

anarquistas-integrantes-denominado-pri-pintarrajearon_milima20150501_0183_8_960x480

Photo : Oaxaca

Colombie (Bogota) : affrontements

Grèce (Athènes) : des anarchistes affrontent la flicaille

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*