octobre 2016

prison-engraving

ss165crmolly_pitcher

 

dimanche 30 octobre 2016 :

“France d’Outre-mer” (Nouvelle-Calédonie) : après la chaude soirée d’hier, les tensions s’étendent à Païta, caillassages et coups de feux (France TV Info). Plusieurs vidéos à visionner ; la dernière présente, sans les replacer dans leur contexte, plusieurs épisodes de révolte ces dernières années. Pour un peu de contexte, voir cet article de L’Humanité, évidemment à lire de façon très critique…

Maroc : manifestations dans le Rif et d’autres régions après la mort tragique d’un prolétaire (Le Point).
“La ville côtière d’Al-Hoceima, comptant environ 55 000 habitants, fut le cœur de la révolte contre le colonisateur espagnol dans les années 1920, puis le théâtre d’une insurrection populaire en 1958.

Longtemps délaissée sous le règne de Hassan II, la région du Rif a une réputation de frondeuse et entretient des relations difficiles avec le pouvoir central marocain. Elle fut aussi l’un des principaux foyers de la contestation lors du mouvement du 20-Février, la version marocaine des Printemps arabes en 2011″.
Des émeutes qui se sont étendues à tout le Rif sont également parties d’Al-Hoceima en 1983, durant les trois décennies des années de plomb, sous le règne d’Hassan II, qui ont fait des dizaines de milliers de morts.

samedi 29 octobre 2016 :

Angleterre (Sussex) : quatre heures de révolte dans la prison de Lewes (ITV, en anglais).

“France d’Outre-mer” (Nouvelle-Calédonie) : affrontements après la mort d’un jeune tué par un gendarme – des gendarmes blessés par balles (Le Parisien).

Mexique (La Magdalena Tetela, État de Puebla) : un véhicule de flics brûlé et blocage de route après la mort d’un jeune aux mains des flics (Vanguardia, en espagnol). Comme dans beaucoup d’autres endroits lors d’affaires similaires, une partie du mouvement exige que “justice” soit faite : soit l’intervention de l’État, avec ses tribunaux et ses prisons.

vendredi 28 octobre 2016 :

France (Vendenheim, 67) : vandalisme contre des engins de Vinci (Dernières Nouvelles d’Alsace).

jeudi 27 octobre 2016 :

Brésil : les occupations s’étendent ; plus d’un millier d’établissements occupés dans 19 États (Telesurf TV, en anglais). Voir nos entrées précédentes les 9 et 19 octobre.

États-Unis (Dakota du Sud) : au moins 9 véhicules incendiés, dont un bulldozer (Info Forum, en anglais). À New-York, de jeunes améridiens ont occupé le bureau de campagne de la candidate à la présidence Hillary Clinton (voir ce lien, en anglais).

Vénézuela : des manifestations contre le gouvernement, hausse de 40% des salaires minimaux et récupération par la droite (CNN, en anglais).

mercredi 26 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Le Cap) : les activités du district financier paralysée par les affrontements entre étudiants et forces de l’ordre devant le Parlement (The Southafrican, en anglais avec photos et vidéos).

États-Unis (Dakota du Sud) : tensions après l’arrêt des négociations autour du pipeline (The Bismarck Tribune, en anglais).
Note d’un correspondant américain : “les photos montrent une barricade impressionnante (d’après ce que j’ai compris il y en aurait trois, qui bloquent tous les accès aux deux camps, et le vampire suceur de sang Jesse Jackson est venu faire sa séance photos pré-Halloween…quelqu’un dans le premier camp a qualifié celles et ceux qui ont construit le deuxième de “têtes brûlées” ou quelque chose dans le genre, indication probable que ce qui se développera autour de ce deuxième camp sera intéressant…un autre campement s’est par ailleurs établi il y a environ deux semaines le long de la frontière entre les États de l’Iowa et de l’Illinois, où le pipeline est censé passé sous le fleuve Mississippi. Il y a eu là-bas des affrontements et des arrestations

France (Belfort) : la rage anti-voitures Optymo s’exprime une nouvelle fois (Attaque).
France (Bordeaux) : le local du FN attaqué (Attaque).
France (Calais) : les migrants de “La Jungle” en cours d’expulsion ne se laissent pas faire (Reuters, en français).
France (Creuse) : des gendarmes blessés lors d’une expulsion “qui tourne mal” ; l’huisser visé par des tirs (Midi Libre).

Israël (désert du Néguev) : après l’émission d’un ordre de démolition de maisons d’un village bédouin, des affrontements (Ma’an News Agency, en anglais).

mardi 25 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Johannesburg) : des étudiant-e-s incendient un van de la police et un bus (IOL, en anglais avec photos).
Afrique du Sud (province du Cap occidental) : nouveaux affrontements entre étudiant-e-s et forces de l’ordre (article en anglais).

Italie (Bologne) : tentative d’autoréduction dans une cantine universitaire et affrontements avec les flics (ANSA, en anglais).

lundi 24 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Le Cap) : 10 véhicules incendiés sur 2 campus de la ville (IOL, en anglais).

États-Unis (Dakota du Sud) : dans la lutte contre le projet de pipeline, des indiens Sioux occupent des terres privées (Reuters, en anglais).
États-Unis (Denver, État du Colorado) : un Starbucks vandalisé en solidarité avec la grève dans les prisons américaines (communiqué sur le site américain It’s Going Down, en anglais).

France (Calais) : début de révolte contre le démantèlement de la jungle (Attaque).

Grèce (Lesbos) : des migrants incendient 4 bureaux de contrôle et caillassent la police (Digital Journal, en anglais).

Soudan (Khartoum) : des habitant-e-s mobilisé-e-s contre une expropriation de leurs terres affrontent les flics dans une banlieue (Radio Tamazuj, en anglais).

Suisse : attaques contre Vinci dans deux villes en soutien aux migrants de Calais (Le Chat Noir Émeutier).

dimanche 23 octobre 2016 :

Allemagne (Bremen) : 18 véhicules de l’armée partent en fumée (Brèves du Désordre).

Chili (Lautaro) : des Mapuches bloquent une route contre les élections municipales, une arrestation (Publicación Refractario, en espagnol).
Chili (Macul, banlieue de Santiago) : attaque explosive contre une succursale de Banco Estado (revendication en espagnol sur Contra-info).

samedi 22 octobre 2016 :

France (Nice, 06) : dans la taule surpeuplée, un détenu met le feu et blesse des surveillants qui se vengent au tribunal (Nice Matin).
France (Saint-Étienne) : manif énergique contre un marchand d’armes (Attaque).

Haïti (Arcaiahe) : évasion record d’une prison, un gardien tué et des armes saisies (Le Monde, en français).

Italie (Palerme, Sicile) : des manifestant-e-s mobilisé-e-s contre l’austérité affrontent les flics (vidéo Youtube).

Pays de Galles (Newport) : affrontements une partie de la nuit en centre-ville, les anti-émeutes et un hélicopère déployés (Fire on the Horizon, en anglais).

vendredi 21 octobre 2016 :

Honduras (Tegucigalpa) : mobilisation autour du refus du barrage hydroélectrique d’Agua Zarca, les journaflics virés de la manif, dispersion au gaz lacrymo (Contagio Radio, en espagnol). Les manifestant-e-s, ou une partie d’entre elles/eux demandent aussi que justice soit faite (comme si la chose était possible) pour le meurtre de la militante Berta Cáceres.

jeudi 20 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Johannesburg) : une bibliothèque universitaire partiellement incendiée, et une dirigeante étudiante blessée de 9 balles en caoutchouc tirées par les flics lors d’une intervention contre une perturbation de cours (IOL, en anglais).
Afrique du Sud (Port Elizabeth) : affrontements entre étudiant-e-s et forces de l’ordre à la fac (eNCA, en anglais avec photos et vidéos).
Afrique du Sud (Pretoria) : manif étudiante et affrontements devant la Présidence (VOA Afrique, en français).

États-Unis (New-York) : manifestation après le meurtre policier d’une femme handicapée, le drapeau américain brûlé et les vitres d’une agence de recrutement de l’armée brisée (It’s Going Down, en anglais).

France (Vénissieux, 69) : les flics violemment attaqués aux Minguettes (LCI).

France (Villefontaine, 38) : “flambée de violences urbaines” (Le Dauphiné Libéré).

Pays de Galles (Gwent) : des jeunes incendient des poubelles en pleine ville et affrontent les flics envoyés sur place (South Wales Argus, en anglais).

mercredi 19 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Le Cap) : des violences à la fac entraînent la suspension des cours jusqu’à la fin de l’année scolaire (Reuters, en anglais).

Bangladesh (Habiganj) : des lycéens demandent la nationalisation (?) de leur lycée et attaquent le commissariat (BD News 24, en anglais).

Brésil (État du Paraná) : 11 Universités et 745 lycées bloqués dans le mouvement contre la réforme de l’Éducation (PL English, en anglais).

Chili (Santiago) : manifestation contre les violences faites aux femmes, cocktails molotov contre patrouilles en fin de manif (Radio Agricultura, en espagnol). Des manifestations, comme celles qui ont eu lieu en Argentine le 15 (voir notre entrée), ont été organisées dans plusieurs villes du pays. D’autres heurts reportés à Temuco selon cet autre article en espagnol.
Chili (Santiago) : affrontements au lycée Manuel Barros Borgoño en solidarité avec les compagnon-ne-s poursuivi-e-s dans l’affaire “PDI” (Contrainfo, en espagnol, avec une vidéo).

France (Valence, 26) : 5h de violences dans le quartier de Fontbarlettes (France Bleu).

Grèce (Athènes) : 150 anarchistes se barricadent dans la fac dans le quartier d’Exarchia et “en sortent brièvement pour affrontent la police, sans donner de raisons” (AA, en anglais). Une vidéo sur ce lien.

mardi 18 octobre 2016 :

Afrique du Sud (KwaZulu-Natal) : encore des affrontements à la fac (SABC, en anglais).
Afrique du Sud (Port Elizabeth) : le blocage de la fac continue, gros affrontements (News24, en anglais avec une vidéo).
Au Cap, les staliniens du Parti Communiste sud-africain (SACP) et la Ligue des Jeunes Communistes (YCL-SA) se sont prononcé dans une déclaration récente contre “l’anarchie, la violence et la pure destruction”), voir cet article (en anglais).

Égypte (Port Saïd) : blocage de routes et arrêt du traffic portuaire après une mobilisation d’étudiant-e-s contre la hausse de plus de 300% des logements sociaux (Daily News Egypt, en anglais).

Espagne (Madrid) : mutinerie dans un centre de rétention (RTBF, en français).

France (Claye-Souilly, 77) : quatre lycéens expriment leur révolte (Attaque).
France (Toulouse) : les serrures et le digicode du Tribunal administatif englués (Attaque, avec texte justifiant cette action).

République Dominicaine (Saint Domingue) : le personnel de l’Université autonome exige une hausse de salaire et affronte durement les flics dans les rues de la capitale (El Día, en espagnol).

Royaume-Uni (Eastbourne, Sussex) : attaque incendiaire d’une école (Eastbourne Herald, en anglais).

Sénégal (Thiaroye) : des vendeurs d’un marché refusent une taxe quotidienne et affrontent les flics (Actu Sen, en français).

lundi 17 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Durban) : lourds affrontements sur le campus de Westville (IOL, en anglais).
Afrique du Sud (Grahamstown, province du Cap Occidental) : affrontements et voitures retournées (Dispatch Live, en anglais).
Afrique du Sud (Johannesburg) : encore des affrontements à l’Université de Wits (SABC, en anglais).
Au sujet de la revendication qui émerge d’une “éducation libre et décolonisée”, notre correspondant sudafricain SK écrit ce qui suit :
“Une éducation libre et décolonisée n’est pas une chose que l’on exige ; mais que l’on organise soit-même, et qu’obtiennent clairement de nombreux étudiant-e-s, et d’autres, dans la rue et ailleurs. L’éducation est une chose admirable, mais il convient de se rappeler de temps à autre que rien de ce qui vaut d’ être connu ne saurait s’enseigner (Oscar Wilde)”.

États-Unis (El Cajón, Californie) : affrontements avec les flics après le retrait d’une plaque en souvenir d’Alfred Olango, victime récente d’un meurtre policier (RT, en anglais avec des vidéos).

France (Tremblay-en-France, 93) : attaque d’un lycée au cocktail molotov (BFM TV).

Kenya (Kisii) : émeute contre des modifications dans le système des frais d’inscription à l’Université – le département de collecte des frais incendié (Standard Media, en anglais avec une vidéo).

Madagascar (Farafangana, sud-ouest) : 400 personnes incendient les locaux de la compagnie nationale de l’eau et de l’électricité après des “délestages” ; des flics blessés (L’express Mada, en français).

dimanche 16 octobre 2016 :

Bahrein (Manama) : une école vandalisée…la 505ème attaque contre l’institution scolaire en cinq ans (News of Bahrain, en anglais).

Brésil (Sao Paulo) : 55 prisonniers s’échappent de l’unité psychiatrique d’une taule après avoir allumé des feux – 18 ont été rattrapés (ITV, en anglais). Voir une vidéo ici.

France (Aiton, Savoie) : feu à la prison ! (Attaque). Voir une vidéo ici.
France (Rodilhan, 30) : des gendarmes font usage de gaz lacrymogènes contre des manifestants anticorrida (RT, avec photos et vidéos).

Grèce (Thessalonique) : les migrants d’un camp affrontent les flics après le refus de ceux-ci de transporter une victime d’accident à l’hôpital (New York Times, en anglais).

Suisse (Canton du Jura) : incendie d’une station éolienne (Le Matin).

samedi 15 octobre 2016 :

Argentine : grande mobilisation de femmes pour la légalisation de l’avortement et contre les violences sexistes, affrontements (texte sur Marseille Infos Autonomes, avec une vidéo).

France (Calais) : nouveaux affrontements contre la fermeture de la “Jungle” (Daily Caller, en anglais avec une vidéo).

États-Unis (Caroline du Nord) : les bureaux des deux grands partis américains attaqués (Raw Story, en anglais). Pour l’un des deux, un article en français à lire sur le site Le Chat Noir Émeutier.

Guinée (Kindia) : le mouvement continue, flics blessés, les logements d’un bureaucrate et d’un flic attaqués (Guinée News, en français).

Grèce (Athènes) : les flics anti-émeutes attaqués au molotov devant les locaux du PASOK en solidarité avec les compagnon-ne-s chilien-ne-s poursuivi-e-s dans l’affaire “PDI” (communiqué en anglais sur Contra-info).

Haïti (Les Cayes) : une centaine de sinistrés après l’ouragan lancent des pierres contre les casques bleus lors d’une visite de Ban Ki-Moon (The Guardian, en anglais).

Irlande (Dublin) : 5 matons hospitalisés après des attaques de prisonniers dans la taule de Montjoy (Fire on the Horizon, en anglais).

vendredi 14 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Johannesburg) : des étudiants attaquent un club de jazz et incendient un véhicule de journaflics (Times Live, en anglais). Toujours à Johannesburg, pillage d’un supermarché et 3 véhicules incendiés (Reuters, en anglais).

Guinée (Kindia) : des jeunes lancent enragés par l’absence d’électricité lancent une émeute, 6 flics blessés (Guinée News, en français).

Pérou (Apurimac) : un mineur tué par les flics et plusieurs blessés lors d’un mouvement contre les nuisances liées au transport du cuivre (Telesurf TV, en anglais avec une vidéo).

jeudi 13 octobre 2016 :

Afrique du Sud (province du KwaZulu-Natal) : des étudiant-e-s affrontent une nouvelle fois les flics et incendient une partie d’un bâtiment (IOL, en anglais).

Grèce (Athènes) : occupation d’une banque par deux collectifs anarchistes (Anarchist News, en anglais, avec une vidéo).

mercredi 12 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Université de Vaal, proche de Johannesburg) : 2 bâtiments partent en flammes (SABC, en anglais).
Afrique du Sud (Pretoria) : affrontements entre étudiant-e-s et forces de l’ordre (Reuters, en anglais). Également des affrontements en centre-ville, selon cet autre article (Times Live, en anglais).

Angleterre (Gosport) : [Humour pyromane] des policiers enquêtant sur des incendies volontaires retrouvent leur véhicule incendié… (Fire on the Horizon, en anglais).

France (Calais) : affrontements entre migrants et flics venus les empêcher d’embarquer dans des camions (vidéo).

Grèce (Athènes) : la Conspiration des Cellules de Feu revendique l’attaque à la bombe de la maison du procureur (Indymedia Nantes, en français).

mardi 11 octobre 2016 :

Afrique du Sud (province du KwaZulu-Natal) : deux salles incendiées dans une résidence universitaire dans le cadre du mouvement contre la hausse des frais d’inscription (eNCA, en anglais).
Afrique du Sud (Le Cap) : violences et incendies sur plusieurs campus (Times Live, en anglais).

Bolivie (El Alto) : résignation de la maire après un mouvement d’habitant-e-s exigeant des infrastructures de base ; barricades et blocage de l’autoroute (Opinión, en espagnol). Une vidéo est consultable ici.

Canada (États frontaliers des États-Unis) : sabotage massif du système international de pipelines (DW.com, en anglais). En fermant les valves du système, les malins sont parvenus à stopper les flux de cinq voies, par lesquelles transitent quotidiennement 2,8 millions de barril de pétrole non-raffiné, soit 15% de la consommation journalière aux États-Unis.

France : plus de 500 policiers blessés en mission chaque mois, selon des chiffres officiels (Le Figaro).

Italie (Bologne) : face-à-face entre police et manifestants à Bologne lors de l’expulsion d’un squat (vidéo Youtube).

lundi 10 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Johannesburg) : des étudiant-e-s perturbent les cours à l’Université de Wits, des affrontements (The Guardian, en anglais). Une vidéo est disponible ici. Ailleurs dans la capitale, des commerces ont été pillés, selon un autre article en anglais.
Afrique du Sud (Province du Cap occidental) : affrontements avec les flics, les étudiant-e-s rejoint-e-s par des membres du personnel de l’Université (Daily Maverick, en anglais avec des photos).

Cambodge (Phnom Penh) : des manifestant-e-s mobilisé-e-s contre les expropriations de terres par les autorités agressé-e-s par la flicaille (Bangkok Post, en anglais).

Corée du Sud : une grève des routiers (syndiqués) déclarée illégale par le gouvernement (Korea Herald, en anglais). 7000 routiers sont impliqués.

France (Chars, 95) : une quarantaine de jeunes déboulent dans un Leader Price et font des courses gratuites (Attaque).

Kenya (Bungama) : l’Université ferme ses portes après une émeute et des incendies déclenchés par des étudiant-e-s enragé-e-s par le “harcèlement” de la direction (The Star, en anglais avec photos).

Royaume-Uni (Heben Bridge) : une Land Rover des flics entièrement repeint (BBC, en anglais avec une photo).

Turquie (Ankara) : heurts entre flics et manifestant-e-s pour l’anniversaire du massacre d’Ankara (Telegraph, en anglais).

dimanche 9 octobre 2016 :

Brésil : une cinquantaine d’écoles occupées contree les mesures d’austérité, principalement dans l’État du Parana (Telesurf TV, en anglais).

Éthiopie : l’État d’urgence déclaré par le gouvernement après une semaine de contestation violente (Le Monde).

France (Coulonges-sur-l’Autize, 79) : un collège incendié (Le Parisien).

samedi 8 octobre 2016 :

France (Montpellier, 34) : déambulation en ville avec tags, dégradations, petits incendies, la permanence PS souillée, une devanture de banque repeinte en blanc, etc. (Europe 1).

Éthiopie (région Oromo) : des complexes touristiques et des usines partent en flammes dans le mouvement autour de la Terre et contre le gouvernement (Le Parisien). La répression de ce mouvement historique qui concerne directement plus de la moitié du territoire éthiopien a fait des centaines de morts depuis l’an dernier.
Un article en anglais parle d’alliances établies entre populations Oromo et Amhara, les deux principales du pays, historiquement plutôt rivales.

vendredi 7 octobre 2016 :

Colombie (Bogota) : des étudiant-e-s affrontent les flics après l’attribution du Prix Nobel de la Paix au Président (El Tiempo, en espagnol).

Italie : manifestations contre la réforme de l’Éducation (et surement davantage) dans tout le pays (en italien). À Florence, le syndicat étudiant a condamné les lycéen-ne-s qui s’en étaient pris à la porte de l’établissement pour ensuite l’occuper (voir ici, en italien). Et des affrontements ont eu lieu à Rome et à Milan (RT, en français).

Mexique (région des Chimalapas, État de Oaxaca) : des habitant-e-s enragé-e-s par le vol de leurs terres et la libération d’un homme exploitant leur forêt (Corta Mortaja, en espagnol). Les habitant-e-s ont tiré en l’air avec des armes à feu, frappé les éléments d’une police locale venus inopportunément les empêcher d’extrimer leurs sentiments les meilleurs, et incendié un bâtiment de justice.
L’homme récemment libéré est accusé d’être le responsable de la disparition d’un comunero dans les années 80 (selon un autre article).

jeudi 6 octobre 2016 :

Afrique du Sud (Le Cap) : une autre Université fermée après des mobilisations (en anglais avec des vidéos).

France (Montpellier, 34) : expulsion d’un squat, quelques heurts, et des incarcérations  (Le Midi Libre). On conseille fortement la lecture de l’article, entre autres pour les propos délirants de l’avocat de la partie civile !

Kenya (Kakamega) : trois jours d’affrontements entre étudiant-e-s mobilisés contre la hausse des frais d’examens et les flics (Citizen TV, en anglais).
Kenya (Kisii) : barricades enflammées et flics caillassés après les meurtres de deux femmes par la police (Daily Nation, en anglais).

Taïwan (Changhua) : les ouvriers d’une usine chimique menacés de licenciement affrontent les flics (Focus Taiwan, en anglais).

mercredi 5 octobre 2016 :

Afrique du Sud : 5 Universités du pays fermées pour la semaine après des affrontements (News 24, en anglais). Pour un suivi du mouvement dans les Universités sud-africaines, consulter la page Afrique du Sud.

Espagne (Sangonera, province de Murcie) : 28 migrants s’échappent après une mutinerie dans un centre (Le Figaro, en français).

France (Brest, 29) : attaque anti-flics dans le quartier de Pontanézen (Le Télégramme).

Grèce (Thessalonique) : affrontements entre police et manifestants devant le palais de justice (RT, en français avec une vidéo).

mardi 4 octobre 2016 :

Allemagne (Munich) : revendication de l’incendie d’un véhicule en solidarité avec les migrants (Le Chat Noir Émeutier).

Chili (Santiago) : barricades et affrontements en solidarité avec plusieurs prisonniers de la guerre sociale (Contra-info, en espagnol). Des tracts ont été laissés sur place, exprimant la solidarité des participant-e-s avec Tamara Sol Farías Vegara, Andrés Aravena (Chico), Jean Gutiérrez (Legua) et les compagnons poursuivis dans le cadre du “caso PDI”.

États-Unis (Dakota du Sud) : des Sioux bloquent les accès de 5 chantiers du pipeline (It’s Going Down, en anglais). Pour plus d’informations sur la lutte en cours contre le pipeline, voir les Nouvelles d’Opposition du mois précédent.

France (Pantin, 93) : un utilitaire d’une entreprise qui collabore à la construction de prisons incendié en solidarité avec les personnes poursuivies en Italie dans le cadre de l’Opération Scripta Manent (Attaque).

lundi 3 octobre 2016 :

Allemagne (Berlin) : revendication de l’incendie d’un véhicule de CPIE, constructeur de prisons (Le Chat Noir Émeutier).

Côte d’Ivoire (Katiola) : haine anti-flics après la mort d’un homme tué par la police ; un commissariat et la maison d’un keuf incendiés (RFI). Un autre article (Afrique sur 7) parle de quatre gendarmes blessés et d’un flic porté disparu…

Grèce (Athènes) : heurts dans une manifestation de retraité-e-s dont les retraites sont menacées (The Guardian, en anglais avec une courte vidéo).

Uruguay (Montevideo) : attaque incendiaire contre la maison d’un politicien facho (action revendiquée, avec une vidéo, par la “Cellule Réfractaire Nikos Maziotis” ; en espagnol sur Contra-info).

dimanche 2 octobre 2016 :

Allemagne (Dresde) : 3 véhicules de police incendiés (Le Chat Noir Émeutier).

Éthiopie (Bishoftu) : des dizaines de morts dans des affrontements entre l’opposition oromo et la police (Le Monde).

Suisse : sabotage revendiqué du chantier d’un centre de rétention (Le Chat Noir Émeutier).

samedi 1er octobre 2016 :

Algérie (In Guezzam) : émeute après la mort d’un jeune tué par un militaire à la frontière (Algérie Focus, en français).

France (Calais) : plusieurs flics blessés dans une manifestation interdite en soutien aux migrants (Attaque). Visiblement les journaflics n’étaient pas vraiment les bienvenus…
France (Le Mans, 72) : “ils ont bien retourné le foyer de l’enfance” (Attaque).

Grèce (prison de Korydallos) : des prisonniers refusent de rejoindre leurs cellules pour la journée en soutien à la grève dans les prisons américaines (It’s Going Down, en anglais).

Inde (État du Jharkhand) : 4 villageois-e-s tué-e-s dans des manifestations contre une mine de charbon (Economic Times, en anglais). l’État du Jharkhand est un État a forte population autochtone (Adivasi) et tribale, dont les terres sont convoitées pour des grands projets et l’extraction de ressources. Une loi passée en janvier autorise désormais l’achat de terres tribales à des fins commerciales.
Il y a eu des luttes importantes dans cet État, contre des projets de barrages ou de mines, qui ont parfois été victorieuses. Deux personnes ont été tuées en août dans un autre district. Ils luttaient contre leur expulsion pour laisser place à une centrale électrique.
l’État indien exploite dans l’État du Jharkhand une mine d’uranium et un centre de stockage de déchets radioactifs, et la région concernée est devenue un environnement mortel pour les populations locales.
Cette note introductive est bien sûr tout à fait insuffisante pour comprendre en détails le contexte local. Le Jharkhand a connu la constitution de nombreuses formations politiques, la guérilla naxalite y est présente, etc. (Note : Pi).

Pologne (Varsovie) : « manifestation noire » contre le projet de loi visant à interdire l’avortement (Le Monde, en français). À Poznan, des énervé-e-s ont causé des blessures à cinq flics.