foutre le feu aux flics à Ferguson

cropped-delinquent-book-title-e1355336242477-300x285

Google traduction du:

ferguson fighting fear with fire: a compilation

Publié:  13-9-20

“Partout où on trouve l’injustice, la forme correcte de la politesse, c’est l’attaque.” – T-Bone Slim

ferg if we burn
“Si nous brûlons vous brûlez avec vous”
(Slogan de “Hunger Games”, écrit sur la passerelle au quartier huppé le 23 Novembre, la nuit avant le verdict Grand Jury)

“Les expériences et les informations sont purement et simplement écrasante. Je suis incapable de synthétiser tout cela ou comprendre la gravité de ce que je suis vivant grâce à vraiment. Et je pense que ce est le cas de tout le monde je sais. Il ne nous paralyse pas du tout . Nous sommes seulement dans ce chaudron tourbillonnant et nous avons une petite idée de ce que cela ressemble à de l’extérieur.

(écrit 28 novembre)

En grande partie, ce qui est ici présenté est déjà paru – mais pas correctement traduit car automatiquement – sur ce site sur la page Nouvelles de  l’opposition même si quelques-unes des réflexions ont été ajoutés ou modifiés. Cependant, cette compilation intègre aussi d’autres choses : notamment une discussion entre X de Saint-Louis et Y d’Afrique du Sud. Plus quelques éléments sur la mini-émeute du 14 juillet 2013, à Saint-Louis après la libération de George Zimmerman (un vigile volontaire) , le tueur de Trayvon Martin, un jeune Noir sans arme. Ainsi que divers liens vers des textes intéressants sur Ferguson en anglais. Mais je dois ajouter, c’est peut-être évident, que je ne suis pas toujours d’accord avec ce qu’ils avancent, du moins dans leur intégralité. Précision : Les parties que j’ai écrites sont saisies dans une police en romain, donc non graissée et non italisée.qt burning aug 14

riots-near-st-louis-ferguson-map-20140811

Bien que vous puissiez cliquer ici  pour suivre les retransmissions d’évènements se déroulant à  Ferguson ou à proximité de cette banlieue jusqu’au 3 septembre (y compris beaucoup de conneries ordinaires), voici c’est ma chronologie des évènements, et les commentaires:

08/09/14:

Un flic assassine Mike Brown, un Noir de 18 ans pas armé ; les flics laissent le corps étendu là pendant plusieurs heures  sans s’assurer que la scène du crime  n’était pas contaminée ; puis ils ont profané un mémorial improvisé pour Mike … tous les témoins sauf les flics ont affirmé qu’il avait les mains en l’air, et plusieurs d’entre eux disent qu’il a crié “Ne tirez pas !”… D’où la manifestation pacifique, avec des foules entières criant “Haut les mains, ne tirez pas” et “Nous sommes Michael Brown”

08/10/14: 

Le pillage commence le deuxième jour (quelques commentaires parfois intelligents, mais surtout idiots, sur ce sujet ici“”Des images de télévision ont montré des flux de personnes marchant sur un magasin d’alcools porter des bouteilles d’alcool, et dans certains cas, les manifestants se tenaient au-dessus des voitures de police ou raillaient des officiers qui restaient stoïques, souvent en tenue anti-émeute. D’autres témoins ont rapporté avoir vu des gens saccager des voitures de police et donner des coups de pied dans leurs fenêtres. La télévision a montré les fenêtres éclatés d’une camionnette de la chaîne de télévision”. (plus ici et ici) Beaucoup de vidéos icirécit d’un témoin anarchiste ici (“reportback Ferguson”) Philadelphie: poste de police tagué

Un autre témoin oculaire de Saint Louis (seulement sur ce site, pour l’instant):

“Des milliers de personnes. Des lignes de police à un mile de distance. Pendant des heures, ils nous ont laissés tranquilles. Après une première confrontation avec une ligne de flics (grosses pierres, bouteilles) et cinq ou six voitures de police piégés par des rangées de jeunes en colère, la station d’essence associée à un magasin qui aurait balancé un gars [Mike Brown] aux flics pour vol à l’étalage a été la première à morfler. Ce qui a commencé comme une ruée de la foule en direction du magasin a fait place à une atmosphère ralentie irréelle pendant que le bouche à oreille / les gens ont entendu et les gens conduisaient ou allaient et se sont servis. Dans la rue, un magasin d’alcools, un magasin de fournitures de beauté, etc etc Probablement une douzaine de magasins juste dans le coin. L’ambiance était chaleureuse. Odeur de pétards, les gens consomment de l’alcool dans la rue, souriant, voitures conduit lentement, de la musique forte … Mais tout le monde était en pelote, les gens étaient en colère après tout. Quelqu’un a tiré un pistolet en l’air juste à côté de moi. 
Un ami blanc s’est harcelé à plusieurs reprises par un groupe de jeunes noirs (mais ce genre de chose était l’exception). Au moment où nous sommes partis, la station d’essence a été entièrement la proie des flammes. D’autres ont quitté le coin et pillé des magasins en centres commerciaux au nord des lignes de police. Magasins de pièces automobiles, Walmart, magasins de chaussures, magasins des téléphones portables, un magasin de charité. 
Les jeunes qui “n’ont pas de sens, pas de leadership ” ont facilement volé la nuit/pris le centre de la scène de la vieille garde des gauchistes nationalistes noirs, les curés et les politiciens sympathiques qui ont fait appel au calme plus tôt dans la journée lors d’une manifestation au commissariat. C’est également à cette journée de protestation, une jeune faction des membres du New Black Panther Party a chanté des chansons du groupe théâtral bizarres et scandé “Black Power” et souvent ont discouru sur la musique diable de rap, The Moors , etc. Il a trouvé peu de connexion avec les autres là-bas. Un pasteur noir a été hué comme ce fut le leader noir du gouvernement du comté, à ce rallye pendant la journée. La tension entre le jeune et le vieux était clair à ce moment-là, et une fois qu’il a débuté cette nuit-là, il n’y avait aucun espoir de le récupérer pour l’un de ces groupes. 
Avec la déconnexion (et désintérêt) de l’adolescent à partir du monde politique (y compris celle nationalistes noirs fatigués des années 60 ), une autre dynamique intéressante était que ce n’était pas une émeute urbaine. Il était une émeute de banlieue [notez: les banlieux aux Etats-Unis n’ont pas la même connotation des banlieux français, pas une réputation d’être seulement pour les pauvres] . North County, où cela a eu lieu, a connu des vagues de gens noirs migrent de la Ville au cours des 20-25 dernières années. La plupart des banlieuex du Nord de Saint-Louis (maisons orginalement construits pour Americana blanc des années 1950s) sont noir pour la majorité actuellement – et si il y a une bonne dose d’une classe moyenne noire, la plupart sont pauvres, de la classe ouvrière. Il n’y a donc pas de “grids” de la rue [ aux Etats-Unis la construction de la plupart des villes sont avec des rues paralleles, formés en carrés, qui s’appelent “grids”], il y a les centres commerciaux linéaires et les subdivisions. Subdivisions qu’au cours des derniers jours ont été risqué pour la police de couper à travers. Alors que les rues principales à 4 voies pleine des centre commercials semblent impossible pour les personnes à contrôler (dimanche soir était l’exception en raison du nombre considérable de personnes – et la menace de coups de feu visant à la police), ils sont parfaits pour le style de smash-et-saisir pillage qui a eu lieu en dehors de la zone d’émeutes. Roulez vos voitures jusqu’aux magasins, brisez les fenêtres, chargez les voitures, descendez les grandes artères, et disparaîssez dans les subdivisions. Enfer – un groupe d’enfants ont coupé par une subdivision à pied, traversé la voie ferrée et pillé un magasin de chaussures dans un centre commercial où les policiers ont organisé leurs activités! J’avais l’habitude de penser que le fait que les pauvres se sont poussés vers les banlieues, diminue la densité et diminue le risque de toute résistance sociale, collective. Je suis content d’avoir eu tort. 
Croise les doigts pour qu’elle ne s’étende … La nuit initiale, les gens au milieu de la mêlée ont déjà pensé à la façon dont tous les policiers étaient ici nous contenir et comment d’autres magasins ont été ouverts. Puis magasins 2 ou 3 miles de distance ont été frappés plus au nord dans les banlieues. La nuit dernière, 10-20 voitures ont pris part à un smash-et-grab dans la ville sur le côté sud. Et dans l’après-midi, une foule d’enfants apparemment ont essayé de voler dans un magasin des produits électroniques et un magasin de chaussures dans un centre commercial à l’intérieur dans les banlieues plus riches à l’ouest. C’est difficile de dire de quelle grandeur c’est à ce moment que je suis dedans. Alors, il se sent grand, et nous espérons que d’autres villes se voient c’est leur chance aussi. 
Et enfin, personne avec une grande gueule est sur le côté de ce qui s’est passé dimanche soir, mais à des milliers qui étaient là, il était parfaitement logique. La radio est hideux, la télévision, les prédicateurs, les politiciens, Internet … personne ne dit rien d’intéressant ou même un petit peu réfléchie. Ça ne calcule pas. Je serai surpris si l’un de ces jeunes sont dupés par un «leader» dans un avenir proche “

Les flics se propagent une campagne de désinformation, principalement par les partisans de flics sur l’Internet  (et probablement flics ou d’autres   payés pour diffuser cette merde), en disant que le policier qui a tué Mike Brown a été battu par lui. Ils ont mis une photo d’un policier qui avait été battu dans le visage – une photo qui s’est avéré de ne pas être le même flic du tout. Malgré cela lui ait été présenté comme une falsification brut, les menteurs professionnels encore à ce jour affirment des conneries sur les discussions sur l’Internet comme si elles étaient des faits incontestables.

qtQuasi Théorique

L’accent mis sur la minutae précise de ce qui s’est passé ou ne s’est pas produit – si Mike Brown atteint pour l’arme du policier, le degré d’indépendance des témoins qui l’ont vu ont été ou quelle que soit – illustre deux tendances dominantes:

Tout d’abord, même si une grande quantité de spectateurs ne croit pas vraiment beaucoup de la campagne de désinformation flic, il sert à faire s’ennuyer et cynique. “Je ne crois pas que quiconque” devient affirmée comme si toute vérité n’était que relative et une version des évènements était équivalente à toute autre, et que c’est seulement par un scepticisme absolu que on montre son sagesse non-dogmatique. Un questionnement abstrait de tout, une attitude qui justifie la passivité et l’indifférence totale, qui est exactement ce que les flics veulent.

Et d’autre part, qui découle logiquement de la première, il aide d’éviter à l’évidence: les flics sont là pour protéger et servir ce système et les meurtriers de masse capitalistes (noir ou blanc) qui en tirent profit. C’est pourquoi tout ce que l’idiotie à obtenir une certaine responsabilité de la police (par exemple, la vidéo Anonymous au sujet de la situation dans Ferguson) est juste tellement la merde réformiste visant à obtenir encore les gens à croire à nouveau qu’ils pouvaient contrôler les flics par quelques conneries démocratique bourgeoise. L’abolition des flics comme une forme spécialisée de contrôle social implique l’abolition de la société stupide qui a besoin de ces ordures. A la question “qui maintient l’ordre à la police?” La réponse devrait être – “la communauté de masse des prolétaires abolissant leur situation d’esclavage” – c’est à dire pas de spécialistes-en-ordre.

Cela dit, cependant, il y a des choses immédiates que n’importe qui avec un semblant d’humanité devrait soutenir – comme le pillage du QT et le brûlant  avait probablement le soutien de la plupart des jeunes rebelles à St Louis, mais d’autres magasins pillés ont été accueillies avec beaucoup de réprobation moraliste qui montre simplement comme  les gens sont tellement colonisé à l’idéologie de la valeur d’échange qui est inculqué eux dès qu’ils commencent à regarder la télévision. Pillage implique un pouvoir direct communal masse, sans médiation par l’achat et la vente: il est le «chaos» nécessaire par lequel nous devons passer pour organiser la distribution de choses sur une base humaine rationnelle et ludique. Vol, vol particulièrement en masse, vous donne la chance de réinventer l’utilisation d’une chose au-delà de la présentation normale des individus résignés à l’insulte de sa valeur de marché à l’utilisation à laquelle l’économie exige l’individu se sacrifier, par telle irrationalité dégradant toutes les lois de propriété sont la justification fastidieux. Comme pour les boutiquiers – s’ils s’identifient à leurs moyens actuels de survie, ils ont toujours toujours côte avec les continuateurs de leur misère à la fin, indépendamment de leur couleur – et de la jeunesse en noir et blanc commencent à le reconnaître. Il n’est pas trop difficile de voir que derrière le boutiquiers  « Puis-je être de toute façon, monsieur d’aide? », Derrière le “Merci “et  “S’il vous plaît” et le sourire obligatoire, se cachent de petits tyrans ratatinées mesquin, qui pensent qu’ils sont libre parce qu’ils sont «leur propre patron»,  contents avec leur île de dictature illusoire, où la puissance est réduite à de pas rendre le monnaie correcte. Cependant, historiquement, la petite-bourgeoisie non employant n’a pas de tout toujours été du côté de la classe dirigeante   (ceux qui sont presque toujours les patrons sont, quand bien même ils se plaignent des dirigeants). Et les temps changent – de plus en plus de personnes sont obligées de faire le travaille  petit-bourgeois par le système. Mais en même temps, il est inévitable qu’ils sont devenus une cible pour les pauvres – ils ont toujours été et sera toujours jusqu’à l’abolition de la pauvreté et de boutiques.

qt ferguson

supermarchés de l’avenir 

C’ était QT qui a appelé les flics sur Mike Brown pour vol à l’étalage – pour cette raison il y avait un tague sur QT – “Snitches get stitches” – une rime qui implique que les balances vont finir à l’hôpital. Un vidéo a été circulé par les flics montant que Mike Brown a volé des cigares, mais ce vidéo ici apparement montre qu’il a payé:

Bien sûr, si il a payé ou non n’est pas vraiment pertinent, sauf dans la mesure où il montre possiblement combien la machine de mensonges flic ira à se justifier. De ceux qui protègent et servent les pillards de la planète (et qui sont presque toujours voleurs corrompus eux-mêmes), de tuer quelqu’un pour avoir volé un cigare ou deux indique simplement leurs priorités.

8/11/14:

États-Unis, Saint-Louis: certains comptes personnels de ce qui s’est passé écrite par des anti-étatistesencore des affrontements – roches lancées sur les flics, du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc lancés sur la foule

Un autre témoin oculaire :

“Été occupé … avec  le shopping et il y a  des …. bonnes affaires ces jours ici à St Louis était sur la fin de la nuit dernière Beaucoup de routes bloquées par la police jusqu’à clos…dans le quartier essayer d’arriver à zéro (brûlé station d’essence) où les foules étaient réunis toute la journée. Police effacés dehors, avant que nous arrivions là-bas, avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc et en bois. Ils ont poussé un plus grand 
foule sud et une plus petite au nord et dans les environs quartiers. Nous nous sommes retrouvés à l’extrémité nord – une ligne de flics anti-émeute de temps en temps la cuisson pepperballs à des personnes qui ont obtenu trop près, les personnes regarder de leurs chantiers et dans les voitures et sur la rue et le trottoir. un petite foule. Le flic sur le haut-parleur a répondu à ce que les gens disaient dans un ton de conversation. «Retour à l’accueil», cria quelqu’un. ils ont répondu: «C’est simple. Tout le monde rentre à la maison et puis nous rentrons à la maison.” 
Quelqu’un a signalé que quelqu’un a demandé “Pouvons-nous rentrer à la maison?” Ils ont répondu, “Peut-être vous ne devriez pas avoir agi un imbécile “Plus tard, certains dans la foule a jeté des pierres et des bouteilles. Ensuite, le véhicule de SWAT zoom et des balles de poivre coup droit à nous. Nous nous sommes dispersés dans la rue de quartier et finalement tous coulait la maison. “

[traduction automatique]

FergusonCops2.jpg.CROP.promovar-mediumlarge

Le monde libre à Ferguson 

swat st louis

Malheureusement, les émeutes ne se propage pas d’Ferguson à LA après cette nouvelle assassinat pazr un  flic là.  Plus  ici

8/12/14:

un autre témoin oculaire

8/13/14:

États-Unis, Saint-Louis: encore plus de gaz lacrymogène et arrestations regard critique sur la façon que les flics répandre de la désinformation à propos des émeutes Fergusonattitudes gauche libérale vidéo contrastant les flics en Ferguson avec Nevada stand-off en Avril (montre aussi d’autres choses – par exemple, des quantités massives de gaz lacrymogène)

st l cop sniper 13 8 14

St Louis – flic tireur d’élite en train de décider quelle prétexte qu’il va utiliser après il a décidé quelles adolescentes noirs à tirer 

8/14/14:

États-Unis, Saint-Louis: 1er jour d’école dans le district de Ferguson suspendu jusqu’à lundi en réponse à flic meurtre de Mike Brown, pendant que le chef des policiers déclare sa peur des anarchistes “Chef de la police Thomas Jackson … dit sa crainte n’est pas de la colère compréhensible résidents, mais “les anarchistes qui arrivent, les gens qui ne veulent pas la guérison, les gens qui veulent juste continuer à se battre.”

missouri-master1050

La démocratie en action: des protecteurs de la vie, la liberté et la poursuite du bonheur défendre leur camion pour résister des mines à Ferguson 

La politique de flics doux   descend sur  Ferguson “Captain Ron Johnson …..refusé de se prononcer à l’aide de l’équipement de style militaire qui a attiré de vives critiques de la haute sénateur de l’État, Claire McCaskill, et un plaidoyer au calme de Barack Obama, qui a dit qu’il y avait «aucune excuse» pour une force excessive par la police. Cependant, il a signalé son intention était de débarrasser les rues de Ferguson des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et pepperballs qui ont été prises à des dizaines de manifestants cette semaine. «Avant de venir ici aujourd’hui, j’ai eu tout mes soldats prennent leurs gaz lacrymogènes masques de leurs ceintures, “at-il déclaré aux journalistes que la soirée a commencé plusieurs des quelques policiers qui étaient présents ont été bavarder avec les manifestants et les résidents -. un spectacle impensable au cours des quatre dernières nuits..”

ferguson soft copsnouveau chef de flics manifeste avec des bons citoyens

Anarchistes de St.Louis parlent de la révolte (émission de radio)

Caroline du Nord: 3 voitures de police brisé en solidarité avec les émeutiers du Ferguson etc.

“Ferguson Riots Move the US One Step Closer to Insurrection” (“Les émeutes  de Ferguson poussent  les Etats-Unis une marche plus proche à l’insurrection”)

“Staying safe in the streets” (“Savoir-rester sécure dans les rues”)

8/15/14:

États-Unis, Saint-Louis: “le  calme descends”  sur Ferguson pendant que le Flic Bon remplace le Flic Mal  et tente de désarmer l’instant du mouvement   La nécessité de cette apparence de calme est essentielle   avant la manifestation ce week-end à Los Angeles à cause d’un autre assassination par un flic, où on peut imaginer que les tactiques de flics douces feront leur mieux pour l’emporter. Les merdes dirigeants ne veux pas un autre Ferguson.

The nice black soft cop just put in charge of the situation releases the name of the cop who murdered Mike Brown – Darren Wilson. At the same time he releases a video of Mike Brown pushing away a shop assistant, who – apparently – had confronted him after he (again apparently) had stolen some cigars, just a few minutes before he was shot  (the cops repeatedly talked of him “strong-arming” the shop assistant, but it just looks like he  pushed him away, which is what most people would do if confronted for nicking a couple of measly cigars). A few hours later it’s revelaed that this altercation in the QT supermarket had nothing to do with Wilson stopping Brown, as he hadn’t heard the police report, having been dealing with a totally unrelated situation. The release of this video (which is not at all clear) merely adds fuel to the flames – antagonising the crowds further. At the same time, this video shows he apparently paid:

Of course, whether he paid or not and all these ways of concentrating on tiny particulars are like arguing over how many angels you can get on the head of a pin. They’re irrelevant except insofar as they possibly show how much the cop lie machine will go to justify themselves . From those who protect and serve the looters of the planet (and are almost invariably on the take themselves), trying to justify killing someone for stealing a cigar or two merely indicates their priorities.

The demonstration this weekend in LA because of another cop murder seems to have been the usual impotent display of useless moralising.

 

This, by Loren Goldner,  about race in the States seems pertinent: “In the 1670′s, in Massachusetts and  Virginia, two fundamental components of American ideology were set down. The Puritans, in the wake of the 1636 Pequot War and the 1676 King Philip’s War, worked out the theological justification of wars of extermination in terms largely borrowed from the Old Testament,  transpositions of the old Iranian dualism of good vs. evil, projected onto the dark-skinned enemies of the “mission into the wilderness”. In Virginia,  after the black slaves and white indentured servants rose up together in 1676 in Bacon’s Rebellion, the planter class began to create an ideology and practice favoring the poor white at the expense of the black, in order to better chain the poor white to the status quo. The fusion of these two creations of the 1670′s, produced a complex that has run through 300 years of American history, in which questions of class, race and imperial expansion have all been inseparable. The key to this ideology is the appearance of a class condition as a racial condition. The working out of this complex has been one in which, from the beginning, questions of race and empire have cast their shadow over all attempts at working-class politics…..The white working man thus stepped onto the American political stage in alliance with both genocidal expansionism against the Indians and     accomodation with Southern slavery. This complex was repeated on a more international scale with the New Deal of F.D.R., and his alliance with the Dixiecrats. The status of the black at the bottom of the social scale gave the poor white, and later the working white,  a hallmark of the social floor,  above which he stood one small step. It created,  along with  other factors in the American liberal ideology,  a duality in the white worker between his status as (white) “citizen” and his status as a proletarian… This peculiarity sets up a “dialectic” between foreign expansion and domestic racism, because the theological foundations of the ideology justifying expansion are a form of social bonding.” – from here

But it has taken a black president to attempt to hide the racist foundation of the American state (and its expansionism) and the American identity (Obama said during the Ferguson riots “Let us remember – we are all Americans”) to try to hide the essential class contradictions hidden by the social function of the issue of race. Along with local black  leaders which include the decomposed attempts to reconstitute the Black Panther Party,   How these contradictions are played out in the separations of daily life need to be elaborated and understood as part of the practical process of overcoming them – a focus which I, partly because I don’t live in the States,  am not up to, but hopefully some of those reading this are.

For some interesting analysis of some aspects of US black history from the late 60s to the early 90s, check out this.

“Let Us Not Become Police, Let Us Not Become Sheep”

Anti-cop- banners in Tucson in solidarity with Ferguson rioters

ferguson graffiti1graffiti, Phoenix, Arizona…

….resistance to the colonisation of our point of view and of our daily lives by external authority, by the authority of some Collectivity, means resistance has to spread everywhere, along with solidarity with such resistance… 

st l only good cop

“Le seule  flic bon est un flic mort”: le Flic Bon remplace le Flic Mal….?

Rapport d’un témoin: «Vous n’avez pas été là-haut comme beaucoup ces derniers temps, mais il semble comme un chapitre est sur Les jours apprivoiser, mais les protestations bruyantes, suivis par les nuits de violence est sur Le pillage ne pouvait pas se maintenir lundi dernier.. nuit. et il n’a pas réussi à se propager vraiment géographiquement (certains orchestrée marches de jour du centre-ville et dans la banlieue de tous les bureaux du gouvernement et aussi entendu récemment des 3 plus smash-et-bennes qui ont eu lieu lundi soir dans des endroits à l’extérieur de North County). Et lentement le méli-mélo de «leaders communautaires» ont mis au point, pas vraiment une suite, mais une confiance et une habileté à étouffer la foule critique, organiser des soupapes de pression pour libérer les accumulations de colère, et mis suite des demandes qui font écho à fait certains de ce qui est dit être dans la rue. 

Bien sûr, vous pouvez voir venir, mais il est toujours navrant. Tout ce qu’ils disent à la foule maintenant reflète fidèlement ce que les médias et les autorités disent. Mais ils peuvent sortir avec elle, parce qu’ils extérieur dire des mots enflammés (si complètement creux). Les forts les ont également engagé dans une stratégie de racialisation de la situation dans la mesure où la plus éloignée possible (“Ceci est * tout * sur la race.”) à “unifier” la communauté noire pour leurs propres fins. Ils refusent de reconnaître comment * volontairement * fragmenté que «communauté» est au cours de la semaine, des milliers choisi de les faire taire et de piller, vandaliser, et de lutter contre la police quand ils leur ont dit de ne pas. Ils n’ont pas de place pour mettre les émeutiers “blancs” dans tout cela non plus, donc ils minimisent il ou diaboliser eux.

Les autorités se sont réel intelligente. Tiré sur la police. Publique noire mettre chiffres en charge. Mettez «nouveaux» policiers en charge. Obama dit bla bla bla. Ils libèrent le nom du flic. Les meilleurs flics se mêlent dans le foule. Autres services de police se prononcent contre l’ancien qui était en responsable.

Les contradictions sont assourdissant, mais les dirigeants «communautaires» font leur mieux pour les contourner.

Je n’ai pas réussi la nuit dernière, mais ceux-ci, décrit comme un fête de quartier. Il n’y avait nulle part où la colère directe à la nuit dernière. Pas de police. Et la plupart des entreprises de la région ont déjà été pillé. La seule chose à faire était d’occuper publique montagne de la station de gaz brûlé. A bien voyagé journaliste du Los Angeles Times sur la scène l’a décrit comme un “Suburban Tahrir.” Il est devenu une destination touristique, avec des gens visiter juste pour prendre selfies en face de lui.

L’avenir est incertain. La colère et l’expérience de notre collectif puissance sont encore frais. “

[traduction automatique]

8/16/14:

États-Unis, Saint-Louis: un autre Ferguson (mini) émeute ”…a police dans le matériel lourd et des véhicules blindés confrontés plus de 100 manifestants à proximité du lieu où Michael Brown, 18 ans, homme noir, avait été abattu par police. Alors que les manifestants pacifiques ont essayé de les en dissuader, même tenter de bloquer les devantures de magasins avec leurs corps, de petits groupes de pillards ont brisé les fenêtres et se sont précipités dans plusieurs magasins, en saisissant des marchandises. police en tenue anti-émeute a crié sur des porte-voix, leur ordonnant de se disperser … au moins trois cocktails Molotov ont été lobé” l’état d’urgence et le couvre-feu imposé sur Ferguson 

 ”… les manifestants pacifiques ont essayé de les en dissuader, même tenter de bloquer les devantures de magasins avec leur corps

Le désir d’une belle image morale de «l’opposition» respectable s’unit à une incompréhension quasi-totale de toute critique des rapports marchands pour produire le bon citoyen impuissant. Le réifiée bon citoyen essaie toujours de dissuader toute colère autre qu’un spectacle verbal. Les bons citoyens tentent toujours de bloquer, avec leurs corps et l’esprit, toute atteinte à la forme marchandise qui les rend malheureux et nous, et qui mentalité est indispensable à la réification retranché dont les meurtres de flics font partie. La colère doit être canalisée respectable parce que le bon citoyen craint de perdre l’image de respectablity. Quant aux prolétaires bons citoyens qui ne jouent pas de rôle social payé à titre officiel respectable – ils craignent que leur propre colère contre une impasse amorti vie, et ont soif de l’acceptabilité de la normalité.

“Tout ce qu’ils disent … maintenant reflète fidèlement ce que les médias et les autorités disent … ils disent à l’extérieur des mots enflammés (mais complètement creux)”

Ferguson: équipement de contrôle de foule

New York Times déplore le manque de leadership “Un manifestant a … dit: “Avons-nous un chef de file? Non “de pointage à l’endroit où M. Brown a été tué, a-t-il dit,” Vous voulez savoir qui est notre chef? Mike Brown. “… Beaucoup de dirigeants civiques afro-américains à Saint-Louis ont dit qu’ils ont été frustrés par leur incapacité à guider les manifestants. lors d’une réunion émotionnelle dans une église le jeudi, les membres du clergé désespéré sur la nature apparemment incontrôlable du mouvement de protestation et les poussées de violence que les personnes âgées dans le groupe en horreur

ferguson graffitit spain

essence de revolution

Oakland: manifestation en solidarité avec Ferguson, et une belle photo d’un policier s’aspergé de gaz poivre:

ferguson oakland10636227_1539125689641790_1987431323625904216_n

8/17/14:

États-Unis, Saint-Louis: samedi soir – 200 Blancs et les Noirs courageux gaz lacrymogène que de minuit à 5 heures de couvre-feu est défié (more here) ” Les militants des Black Panthers, Nation de l’Islam et des groupes chrétiens ont exhorté les gens à rentrer chez eux par 23:30″… plus ici “Plus tôt ce jour-là le militant des droits civiques Jesse Jackson est tombé sous le coup de l’abîme générationnelle quand il a demandé une audience Ferguson à donner généreusement à l’église, ce qui incite le mépris. “Nous étions, ‘Quoi? ici, les gens sont pauvres. et en colère …… il semble qu’il peut être fait pendant le temps de la caméra. ” …

Un gars dans la rue a été accidentellement abattu et presque tué, de perdre un rein et la rate. Il a été abattu de deux balles par un idiot armé apparemment visant à les flics. Les rues effacés assez rapidement, des balles ricochant partout. Comment heureux que les flics doivent être que cet abruti a fait le sale boulot pour eux, que si quelqu’un le couvre-feu rupture s’était tué, ils n’auraient pas eu à faire face à la responsabilité. Et comment ils doivent être heureux que le crétin n’avait pas fait de tir à la cible depuis l’âge de 4, quand il a jeté une pierre sur la voiture du voisin et a frappé le chat à la place. Un autre gars qui connaissait le gars qui avait été abattu, lança abus pendant environ 20 minutes au flic, blâmé pour ce qui est arrivé à son ami, lui a dit qu’il voulait le rein du flic et qu’il paierait si son ami est mort. Il y avait une petite foule qui suit le premier flic autour pendant un moment. Certaines personnes se sont intéressés à lui serrer la main, d’autres juste à lui faire quitter / l’intimider. Le fait que les gens ont pu crier toutes sortes d’abus à l’officier responsable de l’opération de police, sans conséquences négatives immédiates parle de la puissance du moment. Par cette action lors d’une manifestation normale serait certainement avoir des résultats différents. Quand il ya une telle colère cru que c’est évident que les gens ne se soucient pas beaucoup sur de se faire arrêter ou pas, c’est quand ils ont peur et se sentent la nécessité de faire marche arrière, du moins quand c’est de la violence tout simplement verbale ou des trucs qui ne menace pas trop physiquement leur puissance. 

[traduction automatique]

Voir ce blog flic pour avoir une idée de la façon dont les flics essaient de se convaincre du caractère raisonnable de tout ce qu’ils font pour protéger et servir les forces de la déraison.

ferguson washington

“Je ne crois pas que je dois encore se manifester contre cette merde”

Malheureusement, il est trop facile de croire que ça va prendre beaucoup plus que la simple protestation de changer définitivement la merde. Tous ont échoué mouvements sociaux se récupérées sous la forme de changement apparent (par exemple, un président noir) alors que la réalité de la hiérarchie et diviser pour régner de l’organisation sociale de chacun contre tous s’intensifie. Malheureusement, il est trop facile de croire que la grande majorité ne veut pas croire que contribuer à, une révolution anti-produits anti-hiérarchique est le seul moyen de surmonter la croyance en illusions et de faire progress.against ce monde de merde. Sans que l’histoire de la reconnaissance fondamentale sera sans cesse se répéter comme une tragédie sur tragédie aggravée par l’incompréhension.

[traduction automatique]

Dimanche soir – bidons de fumée de feu tirés à environ 400 manifestants “police a conduit dans la région de protestation dans des véhicules blindés et des grenades coup de fumée à regarder les représentants des médias lors d’une manifestation qui avait jusque-là semblait être pacifique”..pendant que à Los Angeles – rien jusqu’à présent

8/18/14:

États-Unis, Saint-Louis: 4,3 milliards de dollars de matériel transféré de Pentagone aux   flics Américains   ….molotovs  lancés sur les flicsGouverneur appelle à la Garde Nationale (après avoir dit qu’il le ferait pas)EN DIRECT – TOUS NOUVELLES À PROPOS DE FERGUSON…plus ici  ”C’est un revo-fucking-lution”, a déclaré DeAndre Smith, un coiffeur de 30 ans. “Clair et simple, c’est la révolution. Celui que tout le monde attendait sur. C’est arrivé comme ça. C’est le gain en culture par un peuple qui veut le respect. Les personnes afro-américaines dans ce pays. “J’ai été ici depuis le premier jour. J’étais sur la ligne de front. Mike Brown a été la goutte qui a fait déborder le vase. C’est quand nous avons dit que c’est assez. C’est tout. ” … Les écoles Ferguson toujours fermésLes joueurs de football américain en signe de solidarité avec Fergusonvidéo de l’ancien chef de la Nouvelle-Black Panther partie qui demande la partie et la Nation de l’Islam sont de maintenir la paix dans FergusonCincinatti Black United Front  donne flics leçons sur la façon de récupérer Ferguson révolte (basé sur ce qu’ils ont fait après 2001)

Une zone de protestation flic défini est mis en œuvre pour donner l’apparence de la liberté de manifester aussi longtemps que c’est tout à fait passive et contenue et entouré par la garde nationale avec leurs millions de dollars d’équipement. Le supermarché QT grillée, auparavant une zone où les gens se sont rassemblés spontanément, a été entourée par les flics et déclaré hors-jeu …

national guard

La Garde Nationale de partir pour Ferguson

8/19/14:

États-Unis, Saint-Louis: les forces de l’Etat commandent tout le monde sauf les médias de quitter…alors procéder à des arrestations…pas de classes aujourd’hui – pas de société de classe demain “Le district scolaire de Ferguson-Florissant a annoncé lundi soir que les écoles resteraient fermées pour le reste de la semaine …. a l’origine, l’année scolaire était prévue pour commencer le 14 août qui a été reportée à lundi, de nouveau retardé. Dans son annonce, le quartier dit qu’il a pris la décision avec la participation de la police locale et le personnel de sécurité de la région.” les flics viennent sous le feu, des cocktails Molotov lancés …. recommandations de flics “doux” venant du mec   qui était le premier policier au cours de la bataille de Seattlefin de couvre-feu   officielle de minuit, maintenant juste un couvre-feu de 22h00 pas officielleprocureur de flic manipulateur et menteur épris encore en place pour poursuivre apparemment le flic qui a tué Mike Brown 

ferguson flare up

L’ordre règne à Ferguson

Si rien d’autre, c’est un peu drôle de voir la panique qui a été représenté parmi les décideurs politiques sur la situation. D’abord, ils militarisent, puis quand cela semble exacerber les choses, ils essaient de l’approche de flic doux, puis quand cela ne semble pas fonctionner, ils imposent un couvre-feu. Puis, quand cela semble exacerber les choses, ils retirent le couvre-feu de minuit. Ensuite, ils imposent un couvre-feu non officiel à une date antérieure. Ils disent qu’ils vont pas apporter dans la garde nationale, alors la prochaine moment où ils le font. Ils disent qu’ils ne vont pas utiliser des gaz lacrymogènes puis l’instant d’après ils le font. Ils disent démonstrations peacful sont ok, alors dire que tout le monde à sortir de la rue. Ils disent aux gens de rentrer chez eux, alors arrêter les gens qui essaient de rentrer à la maison. Pendant ce temps, Obama prend ses distances, jouer à des jeux verbaux non commital avec assurance fade. Qui montre simplement qu’il regarde de quel côté le vent souffle, craignant que les choses pourraient éclater en dehors de Ferguson, mais en espérant que les gens vont tout simplement fatigué.

Ce qui pourrait bien arriver – répéter la même stratégie plutôt que d’essayer de atack utilisant des tactiques différentes (par exemple, en dehors de Ferguson, ou pas seulement des manifestations de rue, mais des professions ou d’aller aux lieux de travail ou …?) Ne se épuisant et démoralisant même.

[traduction automatique]

“What They Mean when They Say Peace”

8/20/14:

États-Unis, Saint-Louis: de nouveaux affrontements (video)…plus icipas de justice, pas de sommeil50 arrêté

Ferguson 20 augRien de nouveau sur le front du  Ferguson  

la paix, calme, la paix. calme, la paix. calme, la paix, calme………

Changeant l’image des flics

Quant à ceux qui disent que les flics devraient Taser gens plutôt que de leur tirer dessus, consultez celui-ci

white outsidersétrangers blancs 

St. Louis  article  anti-étatiste “La situation à Ferguson est effrayant. Il est facile de comprendre pourquoi certains, en particulier ceux qui vivent près de l’activité, veulent un retour à la normale:.. Balles, des gaz lacrymogènes, des canons sonores, des points de contrôle, le feu Mais malgré tout cela, il y a un nombre important d’entre nous qui ne veulent pas d’un retour à la normale. Nous descendons le jour et la nuit Ouest Florissant à comprendre comment l’éviter. Pour nous, la lutte ne se limite pas à la justice pour Mike Brown et la condamnation d’un seul flic de assassiner dans une cour de justice. Nous faisons pour nous-mêmes, nos amis et la famille, ainsi que Mike Brown. Nous avons déjà constaté ce système coupable – le racisme, la structure de classe, la gouvernement, la police. Lorsque la «paix» vous sont constamment invités à revenir à ressemble à l’impuissance, l’humiliation, la pauvreté, l’ennui, et la violence, il ne devrait pas être une surprise que beaucoup choisissent de se battre. et pour assister à la férocité avec laquelle certains nous combattons, c’est presque comme si nous attendions ce moment nos vies entières. Il y a deux jours les gens ont une course au poste de commandement de la police de forcer les autorités à faire appel à la garde nationale. Auparavant, cela aurait été impensable, mais il y a alors encore deux semaines seulement tout cela aurait été impensable. Et si nous élevons un coup de gin pillés – UN TOAST! Puissions-nous continuer de surprendre l’autre “. [traduction automatique] 

More clashes (video)…more hereno justice, no sleep50 arrested

“Solidarity With the Ferguson Rebellion” Posters Hanging in Athens, Exarchia Greece

8/21/14:

États-Unis, Indiana: flics et véhicules de sécurité privés sont attaqué en solidarité avec FergusonSt.Louis: les gens appellent Jesse Jackson un “sell-out”

ferguson clean-upferguson  nettoyage

New Posters & Zine for Ferguson

The Making of “Outside Agitators”

8/22/14:

US, Minneapolis: workers show solidarity with Ferguson revolt (more here and here)…North Carolina: march in solidarity with Ferguson rioters “..a Black student and columnist for the university paper (which we learned later) attempted to address the crowd. He shouted in exasperation, “This is not in the spirit of Ferguson! It is a time for healing! We should be mourning!” After a tense moment, the crowd yelled back at him, critical and dismissive of this attempted pacification….“In Ferguson they mourned by burning down the QT!” . As one of the speakers had said before the rally, “The authorities want there to be peace before there is justice, but we know it doesn’t work that way. No justice, no peace!”

8/23/14:

États-Unis, Phoenix: les anarchistes et d’autres au sein du fête / manifestation contre un autre assassination par les flics 

8/24/14:

CrimethInc podcast

Philadelphia solidarity march (more here and here)

8/26/14:

États-Unis, Chicago: mini-émeute à veillée pour encore un autre adolescent tué par les porcs “…certains policiers bombardé avec des bougies et de briques, les autorités dit que les gens ont jeté des branches, des bouteilles et autres débris de la rue en criant.” CPDK », qui signifie “Chicago police Department killer,” ont indiqué des responsables. à un certain moment, une femme a conduit un Ford Escape à un officier, de l’envoyer à l’hôpital avec une fracture de la jambe. Deux autres policiers ont également été hospitalisés après avoir écrasé leur voiture de patrouille en direction de les corps à corps … La police provoqués intentionnellement membres de la famille qui ont été dévastés par la mort de Desean. “l’officier de police a débuté sur une bougie et dit:« Ooooh, dommage qu’il soit mort, ” White a dit à l’extérieur de la salle d’audience mercredi.” Pourquoi ferait-il que? “… d’autres membres de la famille a dit l’officier se mit à rire, démoli commémoratifs affiches et piétiné plusieurs bougies“ [traduction automatique]

8/30/14:

Colorado: report about march and actions against another cop killing

8/31/14:

US, St.Louis: new “flash-bang” cop weapon used on Ferguson protest “Peter Callahan was caught between two police lines in the West Florissant section of Ferguson, Mo., on Sunday night, when something fiery hot  singed his leg. A nearby protester’s shirt briefly caught fire.”

États-Unis, Chicago: manif contre un autre flic assassination d’un autre jeune homme noir

CHICAGO CHANGE COMING

manifesteur, Chicago: “un changement viens”

Il a été plus de 50 ans depuis   ”A Change Is Gonna Come” (“un changement viendra” de Sam Cooke (et “Le feu la prochaine fois” de James Baldwin). Et tandis que le mouvement des années 1960 certainement contestées rapports sociaux capitalistes dans certaines façons, les faiblesses et la défaite finale de cette époque en partie révolutionnaire a fait que les seuls changements qui sont venus étaient ceux qui a gardé tout les mêmes (c.-à-réformes cosmétiques – par exemple, la police plus noirs chefs, plus de Noirs parmi les exploiteurs, un président noir, etc). Alors qu’il est très peu probable que le monde ne va pas voir quelques tentatives pour changer les choses encore plus important que d’avoir éclaté au cours des 4 dernières années, il va me falloir une réflexion approfondie et expérience pratique de réduire la possibilité de répéter les mêmes erreurs fatigués à le strict minimum. Tout en espérant que le changement viendra, cependant, est une autre façon inutile d’éviter l’immensité d’une telle tâche. L’immensité de cette tâche implique, entre autres choses, en reconnaissant que la crise environnementale et la crise de l’accumulation du capital qui limite considérablement les choix non-génocidaires du capitalisme signifie qu’il y a beaucoup moins de temps à faire le saut vers un tel changement révolutionnaire que il y avait il y a 50 ans. Chaque nouvelle génération face à ce futur effrayant va avoir à se demander sérieusement à démêler les forces et les faiblesses non seulement des mouvements présents, mais de ces mouvements passés la recherche d’une certaine sortie de la folie.

[traduction automatique]

9/3/14:

Ferguson – Mike Brown & The 21st Century Race Riots (translated from German)

9/5/14:

Oakland: Broadway bloqué par des manifestants contre la militarisation de la loi

9/9/14:

Saint-Louis:   réunion du conseil du Ferguson  conspué (plus ici et  ici)

9/10/14:

St, Louis: flics bombardés avec des briques etc. dans une protestation contre flic assassination de Mike Brown “”la police ont été bombardés avec des briques, des pierres, des morceaux de béton, des bouteilles remplies d’eau et des bouteilles de verre pendant le stand-off de près de trois heures avec des manifestants … .someone jeté une brique au comté de St. Louis policiers. Quelqu’un d’autre a jeté une bouteille, puis courut plus vite que la police qui tentaient de le capturer.”militante professionnelle dénonce “agitateurs professionnels ” (vidéo)

9/14/14:

États-Unis: dénouement légaliste détaillé de la façon dont les flics de Ferguson et St.Louis  brisent leurs propres lois pour protéger l’assassin de Michael Brown

9/17/14:

St Louis: des manifestants perturbent à nouveau la réunion du conseil “pas plus d’affaires comme d’habitude” (si l’on soupçonne que ce est l’opposition pacifiste “correcte” en train de réformer ses méthodes précédemment discréditées … mais peut-être pas)

9/18/14:

Chicago: morceau pathétique de récupération artistique de Ferguson (et d’autres) émeutes

9/23/14:

États-Unis, Saint-Louis: “foule indisciplinée” attaque flics avec des roches, pille magasin, attaque les voitures   de police, lance molotov au camion de la mairie, tirs aux  flics, etc après  une partie du mémorial de Mike Brown est brûlé  (vidéo iciUn ami écrit: «J’ai pensé que vous pourriez vouloir savoir le mémorial de Mike Brown a brûlé hier, incendie criminel ou une bougie errant qui sait. bon flic Johnson est arrivé avec les pasteurs plus tard et nouvelles dit que les gens crachent sur les pasteurs et a déclaré aux médias de quitter parce qu’ils se trouvent. Ensuite, certains enfants ont fait irruption dans un magasin de beauté sur la rue principale dans la nuit. beaucoup de flics ont répondu. Foule de 150 ou ainsi recueillies crier à la police. Malgré beaucoup de types de casques bleus de militants noir, les gens ont jeté des pierres sur les policiers qui ont ensuite chassés de nouveau dans les rues latérales. ils ont dit les gens ont tiré leurs fusils en trop:.. / plus tard sur certains bâtiments dans la partie pittoresque de ferguson a été mis le feu avec de l’essence qu’ils disent c’était peut-être un musée, je ne suis pas sûr Et ils ont dit le lot où fourrière de la police. voitures a tenté de mettre sur le feu avec des cocktails Molotov nuit Occupé gens sautent encore sur toute provocation à redémarrer les choses“…manifestation   dans une autre banlieue de Saint-Louis après femme meurt en garde à vue Louisiana: femme de 65 ans arrêté pour incitation à l’émeute après flics tirent un gars de 14 ans

9/24/14:

États-Unis, Milwaukee: les manifestants contre un meurtre d’un autre mec noir fait par un flic  bloquent les routes  aux heures de pointe; aucune arrestation   Alors que dans la plupart des endroits ce n’est rien de plus, aux États-Unis, c’est une grosse affaire. “Dontre Hamilton était  schizophrène homme noir de 31 ans qui faisait la sieste dans un parc au milieu de la journée avril dernier, quand un agent de police le harcelait et lui a tiré 14 fois de le laisser mort. Inutile de dire que cet officier est encore sur la force. Nous avons pris notre protestation à la mairie pour exiger une reponse aux nos  questions au maire au sujet  de la violence de la police. Inutile de dire, “il n’était pas là.” Environ 30 d’entre nous alors ont bloqué les principaux carrefours du centre-ville aux heures de pointe pour les prochains deux heures, à un moment bloquant une autoroute bretelle de sortie et faisant un blocage jusqu’à l’autoroute. Chantant le nome de  Dontre Hamilton et «troubles civils» aux policiers tout en bloquant la circulation semblait de créer beaucoup du travail pour la police, car personne n’a été arrêté. “ (d’ ici)

9/25/14:

États-Unis, St-Louis: affrontements avec les flics Ferguson comme premier flic Jackson s’excuse pour Brown tuer tandis que ses flics du camp près de protestation  …plus iciici et ici“Jackson étaient sortis pour répondre aux questions des manifestants et marchait avec eux, quand un .. bagarre a éclaté. Selon les manifestants, qui s’en est pris à des fonctionnaires sur les médias sociaux, la police a attaqué les manifestants pacifiques … “Si vous n’êtes pas démissionnez ce soir, rentrez à la maison,” un homme sur un porte-voix, dit à Jackson ”  Ici“je ne pense pas qu’il marchait avec les manifestants plus de 30 secondes avant l’arrivée des policiers anti-émeute dans la foule qui ont tenté de se rapprocher de lui et le protéger”, a déclaré French, un Saint-Louis représentant élu qui a suivi des manifestations depuis le mort de 9 août  et qui supporte les appels à la démission de Michael Jackson “il suffit de les être là en train de pousser les gens que  des trucs commencent -. c’est une erreur de lecture complète de la situation. Sa présence très agité la foule.” Il est clair, comme toujours, il y a ceux qui espèrent faire avancer leurs carrières politiques en récupérant la colère en un simple changement de personnel au sommet, tout comme il y a ceux qui seraient satisfaits temporairement par un simple changement de ceux qui rendent le monde misérable. Heureusement, il y a aussi un nombre croissant de personnes qui ne seront jamais satisfaits jusqu’à   il y a un changement irréversible de la perspective, une société fondée sur les besoins et les désirs de la communauté des individus, les personnes qui continueront à trouver les maillons faibles de contrôle social hiérarchique, quelle que soit l’apparence de changement cette société jugera nécessaire  pour contrôler les explosions de colère.

9/28/14:

États-Unis, Saint-Louis: un autre flic coup Ferguson est légèrement blessé; rapport affirme que deux tirs de flics ne sont pas liés aux protestations2 arrêté à la protestation pendant que les flics continuent à refuser d’arrêter le flic qui a tué Mike Brown… appel de réformistes noir (“les vies des noirs sont importants”) pour 4 jour (Octobre 10e à 13e) de manifestations et des discussions à Ferguson ostensiblement dans le but de faire pression sur grand jury 

9/30/14:

Colorado: élèves de 12 à 15 ans crient “Ne censurez pas l’histoire” pendant qu’ils font grève des classes “…… déclenchée par la proposition de la commission de cinq membres pour modifier des éléments de pointe des cours d’histoire de placement du district . Les changements proposés découragent la désobéissance civile et de promouvoir les avantages du système de la libre entreprise, ainsi que des “aspects positifs des États-Unis et de son patrimoine», a déclaré membre du conseil Julie Williams la semaine dernière. ” (en partie, celui-ci est catalyse par ce que parait comme  grève sauvage fait par les profs 12 jours auparavant )

10/2/14:

Saint-Louis: plusieurs arrestations de manifestants en Ferguson pour faire du bruit après 23 heurespendant que illusions dans le système électoral semble être à la hausse 

10/5/14:

États-Unis, Saint-Louis: libéraux de «les vies des Blacks comptent”  perturbent concert en chantant «requiem pour Mike Brown”, qui est réagi avec l’indifférence, indignation occasionnelle et quelques applaudissements polis par des gens d’haute moyenne classe de Saint-Louis

10/6/14:

États-Unis, Saint-Louis: les spectateurs de baseball pro-flics débiles en conflit avec manifestants principalement noirs pour portester contre le meutre  de Mike BrownOhio: les étudiants et les autres occupent poste de police pour protester contre un autre flic  qui a assassiné un jeune noir 

class war cardinals

 guerre de classe

v.

les fans de l’équipe de baseball pour St.Louis (les “Cardinals”)

cardinals log st louis

 

10/8/14:

St Louis: voitures de police endommagées par les manifestants après un flic tue un autre adolescent noir; aucune arrestations (plus  ici et ici)

10/9/14:

États-Unis, Saint-Louis: 2e nuit d’affrontements avec les flics “”Tout au long de la nuit de jeudi et dans les premières heures d’hier autant que 400 manifestants éparpillées sur plusieurs pâtés de maisons au sud de St Louis, en criant et en chantant sur des policiers, dont beaucoup étaient des vêtus de tenues anti-émeute “.    Excellente déclarations de témoins oculaires ici.

US flag burning

“”Certains manifestants à Saint-Louis ont brûlé un drapeau américain, jeudi soir, avec un militant dire USA Today,« Ce n’est pas notre drapeau. Nos enfants sont tués dans la rue. Cet indicateur ne couvre pas les personnes noires ou brunes … ” ici ) …et il n’est pas du côté de la plupart des Blancs, bien sûr ….. …..

10/11/14:

États-Unis, Saint-Louis: les flics anti-émeutes affrontent les manifestants près de l’Université Un ami écrit: “Je n’ai pas beaucoup d’informations à transmettre. De toute façon, mon sens est que  après la première semaine de combats de rue, le terrain est passé de ” soulèvement ” au ” protestation ” et qui n’a pas beaucoup changé depuis . Même les dernières flambées soudaines sont plus  militants politisés orienté que les émeutes initiales. Pierres ont été lancées sur les flics, vitres brisées (même une maison dans un quartier riche) et  des drapeaux américains déchirés de maisons ont été incendiées, mais il semble que cette activité est qualitativement différente.

Il y a beaucoup de formations politiques anciennes et nouvelles agissant et organisant d’évènements en ce moment et il peut être difficile de les distinguer tous. Certains groupes, OBS [Organisation de lutte Noir] inclus, veulent la résistance et la protestation à se produire que sur leurs modalités. Ainsi le week-end actuel de marches et actions de désobéissance civile. Mais où sont tous les gens qui se sont révoltés il y a deux mois? Ont-ils changé leur point de vue? Sont-ils simplement assis dehors ou allé avec le flux de gauche? Certains d’entre eux sont certainement encore là, mais il y a un nombre beaucoup plus restreint de jeunes engagés qui, tout en n’appartenant pas nécessairement à des groupes spécifiques, ont une attitude vers les évènements  plus comme militants que comme les voisins énervés. Je suppose que je suis encore à essayer de donner un sens à tout cela.
 
Une partie du déplacement à des endroits (de comté au nord de la ville sud) signifie que plus de gens qui avaient été à Ferguson ne sont pas familiers avec le voisinage et que certains quartiers sont moins sympathique ou directement impliqués dans les conflits que ce n’était pas le cas dans Ferguson. Il y a beaucoup de familles de la classe moyenne supérieure blancs qui vivent dans la région de la fusillade la plus récente a eu lieu. Certaines personnes qui vivent autour, ils sont sortis pour les deux marches mais ils étaient pour la plupart des militants / gens politisés et à cause de   leurs propres politiques et la politique de séparatisme racial / privilège blanc (qui ont été fort adoptée par quelques personnes influentes), ils n’ont pas vraiment participé aux aspects tumultueuses de ces dernières nuits. La nuit dernière a été calme sur le côté sud malgré les expectations qu’ils aurait recommencer à nouveau. Flics ont été organisées dans toute la région et un rassemblement a été annoncé sur twitter, mais personne ne s’est venu, peut-être à cause de la pluie,   (humide)  protestation plus tôt à Clayton, et / ou une veillée en  concurrence à Ferguson.
 
Enfin , même si c’est très différent de ce qu’il était en août, cela ne veut pas dire son mal du tout ou que nous ne pouvions pas voir un retour à la révolte massive dans un avenir proche. Qu’il y ait maintenant un précédent pour une attitude de confrontation publique chaque fois que la police tue quelqu’un est un changement spectaculaire de ces dernières années. Un autre aspect intéressant de ce qui se passe c’est que les gens tirent sur la police (dans des régions isolées, les circonstances individuelles) plus souvent que la normale. Il met certainement les flics sur la défensive, mais il s’intensifie également des tensions et a le potentiel d’entraîner des décès tragiques. “

10/12/14:

Saint-Louis: 17 arrestations après sit-in des manifestants ont refusé de disperser; histoires contradictoires de rochers jetés à flics  (plus ici –   “”Une voiture de police a été attaqué, provoquant au moins 10 arrestations, et des gaz lacrymogènes pour   disperser la foule…  le chef de la police de St Louis Sam Dotson a déclaré sur Twitter pour dire que les manifestants ont ” jeté des pierres “aux agents et que les arrestations avaient été faites pour “comportement illégal continue”. Le Département de police de St. Louis Metropolitcan a déclaré que ses agents ont arrêté 17 personnes pour rassemblement illégal dans le QuickTrip parking. Le Département de police du comté de St. Louis a dit que ses dirigeants ont procédé à aucune arrestation, malgré quelques occasions du comportement agressif dirigé vers ses policiers”  …rapport sur la façon dont les policiers ont changé leur histoire sur le meurtre de Meyers  – bien que on peux s’enliser dans   des détails et eviter ce qu’est important: “Comme Mike Brown, il a été question de savoir si il se battait en arrière, s’il était armé, qu’il soit volé les cigares ou a tiré à la police est quelque chose que vous devriez être tué pour. Pour nous, n’importe. Nous sommes contre la police et tout ce qui qu’ils font ” (ici)

10/13/14:

St.Louis: Université occupés pour protester contre les policiers assassinsmairie occupée ….rapport interessant de la réunion sur les meurtres de noirs par la police Montre comment les leaders professionnels, ayant fait l’objet de la colère des jeunes principalement noirs pour leur complaisance, sont maintenant occupé récupérer cette critique. Mais il y avait une déclaration particulièrement intéressante du père de Meyers, tué mercredi par un flic hors-service: “Comme les manifestants se sont rassemblés et débattu de la manière de confrontation pour être avec la police, le père de Myers sont apparus et leur ont dit:” Quoi qu’il en soit y «tous veulent faire, je suis bien avec elle”. Quand on considère les ” appels au calme “ habituelles de la part des familles noires sous pression par les flics de faire ces appels, ce qui témoigne de ce que un ami de Saint-Louis avait déjà dit: “Qu’il y ait maintenant précédent pour une réponse confrontation publique chaque fois que la police tuer quelqu’un est un changement spectaculaire de ces dernières années.”

10/22/14:

St.Louis: plusieurs affrontements avec les flics à Ferguson (plus ici, avec beaucoup de photos)

10/24/14:

St.Louis:  flics ont de la formation sur les droits constitutionnels / anti-émeute (repérez la différence) en préparation de la décision du Grand Jury de laisser les flics se en tirer avec assassination à nouveau

10/25/14:

Arizona: flics brutales arrêtent protestation contre flics brutales

11/5/14:

St Louis (Ferguson): véhicule de nouvelles vandalisé pendant que un carrefour  est bloqué sur manif  masqué

11/13/14:

Saint-Louis: la transformation de la protection de la criminalité de business dans la défense contre les protecteurs de ce crime

11/14/14:

St.Louis: rapport que la forme locale de la marchandise-spectaculaire est en crise

11/16/14:

États-Unis: Anonymous hacker  et saisit le compte twitter du KKK a cause de leurs menaces d’utiliser la force meurtrière contre les manifestations Ferguson / Mike Brown

11/17/14:

Saint-Louis: protestation en prévision de Grand Jury verdict libérant le tueur Darren Wilson ferme brièvement les rues et bloque la circulation; gouverneur à ordonner à la Garde nationale de nouveau

Police Shooting Missouri

“anarchie prémédité” du marché

11/19/14:

St.Louis: route bloquée à l’extérieur du  QG de la police a Ferguson

11/20/14:
États-Unis, Saint-Louis: de nouveaux affrontements à l’extérieur du QG des flics du Ferguson  ….Anonymous allègue que le flic qui a tué Brown est liée à  KKK (bien que ce ne vraiment d’importance … il y a beaucoup de flics meurtriers qui ne sont pas liées à la KKK; sont leurs meurtres moins vicieux que celle de Darren Wilson?)
11/21/14:
St.Louis: la mode anti-émeute bricolage  “”Vous  n’avez pas un gilet pare-balles, mais vous voulez encore faire face aux flics (ou aller au supermarché) Voici d’excellentes recettes à la maison pour tous les accoutrements dont vous avez besoin pour protéger votre corps “
11/22/14:
New York: nouvelle assassination par un flic – Al Sharpton dédiabolise les diables “Nous ne  diabolise pas la police”, a déclaré Sharpton, mais “ce jeune homme ne devrait pas être mort.”
11/24/14:

St.Louis: flux en direct “Le chef de la police, Jon Belmar, a dit: ” Dès que l’annonce du grand jury a été annoncé, la police a commencé d’être attaqué par des pierres  ” ….seulement 30 jours de pillages avant Noël!lycées fermésjournaliste de CNN frappé par un pierre

Ferg v sign copcar voiture de flic brûlant

émeutes propagent à d’autres régions de Saint-Louis ” Dans Dellwood, une rangée de voitures garées ont été incendiées à côté d’une station de gaz qui était en feu. Par les premières heures de la matinée il y avait des rapports que l’Hôtel de Ville de Dellwood était également en flammes.”…dmanifestations de solidarité en New York et ailleurs… protestations en Los AngelesOakland: diverses entreprises brisées, flics blessés “Pillards ont brisé toutes les fenêtres de la Starbucks au 8e Rue et de Broadway, et l’entreprise a été coffrés mardi matin …. Moins d’un demi-pâté de maisons de la rue, presque toutes les fenêtres à l’intelligent et stocker final avait été brisée par des pillards et a été arraisonné jusqu’à mardi matin. Graffiti a été griffonné sur plusieurs entreprises du centre-ville, y compris le Fargo Bank et Wells boisé fondu Marriott City Center. les portes d’entrée à la Banque Chase subi des dommages importants après émeutiers eux brisées. à un moment donné au cours de la mêlée, un policier a été frappé au visage avec une brique près de 7e et de Broadway. L’agent de sexe masculin a été prise à un hôpital pour être traitée et a été plus tard relaché. Les fenêtres au bureau Oakland Tribune dans Uptown Oakland ont peint à la bombe des graffitis et un fourgon de nouvelles a été vandalisée près de l’Interstate 580 … à un moment donné, lundi soir, manifestants ont défilé en direction ouest sur l’autoroute 580, ce qui porte le trafic à l’arrêt avant de monter le centre diviseur et l’arrêt de voitures dans la direction de l’est. divers ponts de New York fermés par des manifestants….couverture sur les flux en direct de manifestations à Baltimore, Boston, Chicago, Dallas, Denver, Durham (NC), Los Angeles, Minneapolis, New York, Oakland, Philadelphia, Portland, & Washington DC grève de lycées en MinneapolisObama fait l’éloge de sit-in pacifique de l’hôtel de ville de Chicago

atlanta cops

le monde tourné dans le bon sens 

title max nov 24 11 14
Titlemax prêteurs sur gage brûlant (ci-dessus)
Carte de récents incendies dans Ferguson, 06h30 heure locale, le 25 Novembre (ci-dessous)
map ferguson fires
“Émeute n’est pas un outil. Nous n’avons pas« recours »à l’émeute. Émeute est un moment où les pauvres combat sans direction, et sans la médiation de l’État, de la marchandise et de l’information dominante, et souvent contre eux. Les conditions pour combattre sans médiation de l’ennemi sont extrêmement rares dans notre société, et ils ont la particularité de libérer une certaine pensée: ceux qui sont là sont obligés de construire leurs propres médiations par eux-mêmes Ce est par manque de vouloir, d’être ou d’oser font que la plupart des émeutes sont vaincus. Personne ne peut appeler à l’émeute, pas parce que ce est interdit par la loi, mais parce qu’une émeute est une rencontre entre les gens au dépourvu pauvres qui sont précisément sortir d’organisations et de gestions existants. il ne est pas la conscience qui commande . émeutes, mais l’émotion, l’inconscient, occasion qui commande la conscience, dans l’émeute ce est pourquoi ce est une forme extrêmement intéressant de la lutte: il a le potentiel d’un début d’un débat libre … ce est un début d’un. éventuel débat, mais le début d’un débat libre, claire de la crasse habituelle que font les pauvres incapables de débattre, à laquelle appartiennent aussi les idéologies …. Ce moment de début de débat est exceptionnel, parce que les révolutions, qui sont les débats de l’humanité sur elle-même, les moments où l’humanité se prend pour objet, les moments où la totalité est l’objet de l’histoire, sont toujours les remplacements de insurrections; et parce que les insurrections sont toujours suppressions d’émeutes. Ou, en d’autres termes: pas de révolution connue est arrivé sans une insurrection; aucune insurrection connue est arrivé sans une émeute”
(d’ ici)
atlanta 2
Version nouvelle ligne de  poupées de Barbie pour Noël: flics à Atlanta

Petite brochure courte intitulée  “Pourquoi brûler Little Caesars?

11/25/14:

États-Unis: les autoroutes de Los Angeles et San Diego brièvement bloquées  Un ami m’a dit que presque toutes les grandes villes des Etats-Unis avaient au moins un “interstate” – autoroute – bloqué par des manifestants pendant  des périodes de temps divers…Minneapolis: rapport de grèves des lycées et d’autoroute bloquée
11/26/14:

États-Unis, Californie:. À Oakland et LA – une 3ème nuit de la colère du public à cause de tueur-flic relacher “porte-parole de la police de Oakland, Johnna Watson, a déclaré 33 manifestants ont été arrêtés après une manif par environ 100 personnes dans les rues de la ville, bloquant la circulation. elle a dit  que, plus tard, de petits groupes ont commencé à déplacer dans les rues, avec quelques fenêtres brisées et de propriété  vandalisé .”

11/28/14:

 

Je viens de recevoir ce d’un ami sur les événements au début de cette semaine:
“Les expériences et les informations sont purement et simplement écrasante. Je suis incapable de synthétiser tout cela ou comprendre la gravité de ce que je suis vivant grâce à vraiment. Et je pense que ce est le cas de tout le monde je sais. Il ne nous paralyse pas du tout . Nous sommes seulement dans ce chaudron tourbillonnant et nous avons une petite idée de ce que cela ressemble à de l’extérieur. quel que soit le plan, les gauchistes avaient ce jour-là et tout planifier la police avait pour la journée était perdu pour moi.
 
Petites bouchées pour vous:

– Cette fois, elle se est répandue. Il y avait trois points chauds et beaucoup de Smash-n-bennes périphériques majeurs et fires.- Je ai lu quelques personnes ont été tuées à nouveau, un a été tué. Et peut-être un ou deux car-jacking. Mais dans l’ensemble, la mentalité de la foule était d’attaquer la police ou de l’entreprise tout related.- Il semble que beaucoup de ces incendies ont été mis en avant que les gens ont eu la chance de piller adéquatement. La clôture autour de la station QuikTrip érigée pour empêcher les gens de là la collecte de l’été a été démoli. Une dizaine de voitures chez un concessionnaire de voitures ont été incendiées. Une église et une camionnette de l’église ont même mis le feu (le pasteur semble être le porte-parole de Sharpton à St. Louis, bien que certains qui ne veulent pas croire à la “communauté” de noir est plein de gens furieux sur le rôle de l’église dans le maintien de la paix avec les suprémacistes blancs Etat, revendiquent des droits l’ont fait). La voiture d’un journaliste a également été brûlé au mémorial. Le pillage était surtout festive et les gens semblait partager ce qu’ils ont avec des étrangers.-… En dehors de la station de police dans la plus belle partie de Ferguson …. l’annonce venait, beau-père de Mike Brown vient de perdre il. “Graver cette salope bas!” dit-il en montrant le poste de police. “Brûlez cet enculé!” Il se est approché et a essayé d’amener les gens à chanter “incendiez!”

ferg if we burn

“Si nous brûlons vous brûlez avec vous”
(Slogan de “Hunger Games”, écrit sur la passerelle au quartier huppé le 23 Novembre, la nuit avant le verdict Grand Jury)

Une des premières choses jetés à la police était un mégaphone. Enfin une véritable utilisation pour ces choses, oui?

Après un calme précaire, l’escalade a été rapide et la foule diversifiée muré les flics et leurs voitures et certaines entreprises. Ce quartier ne avait pas vu tout acte de vandalisme de la foule ou de lourds affrontements même de retour en Août. Ils reponded avec un barrage de gaz. Lourd, gaz lourd. Une femme a perdu un oeil à l’une des boîtes. Il se éclaircit la rue principale. Ceux repoussé vers le nord a commencé le pillage et les incendies. Je ai vu des gens piller le dos d’une entreprise tout en flics anti-émeute marchaient passé l’avant de celui-ci. D’une certaine manière, la station de police a échappé au vandalisme, mais deux voitures de police ont été incendiés (pas avant un AR-15 [une mitrailleuse flic] a été volé à l’un d’eux).

– Deux sur cette bande et W. Florissant, il n’a pas d’importance si une entreprise était noir ou blanc appartenant. Toutes ces absurdités des nationalistes noirs et gauchistes au cours des derniers mois est tombé dans l’oreille d’un sourd.

ferg take w y n

“Prenez ce que vous avez besoin – brûlez le reste”

– L’autre côté de la ville, sur le côté sud de la ville de Saint-Louis, près de la ville où les flics ont tué un homme en Octobre, des centaines ont bloquée de l’autoroute. Plus tard, ils marchèrent vers le sud et 20 afin que les entreprises ou sur le Grand Sud … bande avait des fenêtres brisées. Certains pillages dans un magasin de la pharmacie et de pion, y compris une arbalète (!).

– Sporadique vandalisme, pillage et les incendies survenus dans d’autres parties de la ville sud (y compris une banque), centre-ville de Saint-Louis, et d’East St. Louis, et certaines des banlieues juste autour Ferguson. La portée et l’intensité a dépassé la nuit du 10 Août.

– Certaines personnes gardées référant à lui comme «lundi noir», non pas à l’égard de la race, mais en ce qui concerne tout ce qui est “en vente.”
– Quelqu’un griffonné “Téléphones” extérieur d’un magasin de téléphone cellulaire pillés

Comme je le disais, il est difficile de donner un sens à tout cela (voir ses limites, sa direction, etc.), car si rapidement qu’il a labouré à travers toute la rhétorique et les efforts des politiciens “sympathique”, des pasteurs, des militants qui avaient tout le temps le monde de se préparer pour cela.
Aucune idée de ce que l’avenir réserve.

ferg go Cardinals

Passe-temps favori de l’Amérique: Allez Cardinals!

class war cardinals

 

11/29/14:

États-Unis, Oakland: beaucoup de commerçants ne sont pas heureusesSeattle: flic et la fenêtre de son camion reçoivent un  cadeau de Noël tôt; fenêtre d’exposition de Ferrari brisé, etc.

12/2/14:

États-Unis, Missouri: lycéens font grève, se manifestent, à cause de Ferguson 

Un ami écrit: « Crispé. Ce est comment je décrirais les choses ici maintenant La tempête est passée, mais tellement n’a pas réglé hors week-end dernier six Rams (l’équipe de football américain) joueurs ont fait la…” Geste mains en l’air “à la jeu. causé tout un émoi. le syndicat de la police locale a exigé la ligue fines les joueurs et l’équipe apologize. la ligue a refusé de leur imposer une amende, se ils avaient clairement rompu Rules- je soupçonne se ils les avaient infligé des amendes aux protestations auraient propagé à d’autres équipes, et la NFL savaient que. ces joueurs peuvent être des millionnaires, mais la plupart d’entre eux que ne ont pas grandi de cette façon. la faiblesse de l’utilisation de ces événements sportifs spectaculaires comme un moyen de «fournir une distraction» et «aider à guérir la ville “(deux citations réelles des joueurs et la gestion avant le match), ce est qu’il se appuie sur les athlètes à se sentir en dehors du monde autour d’eux, pour actualiser leurs expériences en tant que jeunes enfants noirs voient le ventre de paillettes américain. Quoi qu’il en soit, l’équipe a même refusé de présenter des excuses. Et plus tard, la Société éthique de la police (!), une organisation de flic plupart en noir, a soutenu les Rams “__gVirt_NP_NN_NNPS<__ expression liberté d’expression.” Pendant ce temps, au cours du jeu, la police antiémeute ont rencontré les manifestants à l’extérieur du Dôme. Plus tard, une barre de flic dans la ville sud déclaré qu’ils ne allaient pas à montrer jeux Rams plus. Les prochaines manifestants de nuit (qui sont encore remarquablement décentralisée) ont montré comme Rams et les fans se sont vu refuser l’entrée suscitant une protestation vivante.

Au début de cette semaine, dans la partie bosniaque de la ville, un gars de Bosnie a été battu à mort à coups de marteau par un groupe d’enfants. Certains signes montrent que ce était un groupe d’enfants de dire quelque chose à propos de “Fuck les personnes de race blanche, Tuez les personnes de race blanche.” Mais le maire et le chef de la police jouent en bas de la dynamique raciale. Cette nuit-là cependant, la communauté bosniaque dans ce quartier, a bloqué la rue principale pour protester contre la violence contre eux. La police a répondu avec les négociateurs, mais autour du coin était une colonne de policiers anti-émeute prêt à aller. La nuit suivante a vu une mars encore plus bas que la rue principale, avec des appels pour une plus grande protection de la police. Des trucs vraiment dégueu racialisée. La ville semble vraiment sur le bord.

Une dizaine de lycées avaient médias sociaux débrayages organisés. Chaque école secondaire de North County Je pense que, dans une chic Clayton, certains dans la ville et même une dans le comté du Sud. Un couple de ceux dans le comté du Nord avait mini-affrontements avec la police (à taper sur une voiture, hurlant …). L’une South County est intéressant parce que son une partie de la classe pour la plupart blancs, de travail et milieu de la région, avec une population de plus en plus de Bosnie. Écoles encore bus des étudiants de partout ville comme une partie des politiques de desgregtion des jours d’antan. Mais la vidéo du débrayage Comté Sud a montré que ce était une foule mélangée. Il ya aussi des rapports non confirmés qu’il y avait une grosse bagarre entre étudiants bosniaques et noir ce jour-là. Mais ce est alimentée par-droite locales. Certains postes de facebook ont confirmé que certains enfants de Bosnie ont pris part à la grève si.

Une barre de flic différente a été volé dans la ville sud profonde dans ce qui semblait une fusillade Wild West entre les clients et les voleurs, 6 coups, une mort.

Au milieu de tout cela, le maire appelle à augmenter le nombre de policiers de la ville de 15%. Tant est en mouvement dès maintenant.

La NAACP a été marchait au Capitole à Jefferson City pour la semaine passée. Récemment, dans une petite ville, ils ont été accueillis avec une contre-manifestation méchant dans les scènes qui rappellent 1960 Mississippi.

Je ne peux pas me empêcher de penser à la racialisation de la lutte obsessionnelle par certains grandes gueules a contribué à créer cette nervosité retrouvée raciale à la ville (et peut-être le pays). Comme vous l’avez dit lors des émeutes de citrouille dans le New Hampshire, certaines personnes ici ont choisi de se séparer de ce qui est arrivé, au lieu d’identifier avec elle et l’élargissement de la lutte. Peut-être que ce est le résultat?

Les manifestations se poursuivent ici, comme je l’ai dit plus tôt, dans une forme essentiellement décentralisée. Une manifestation à l’extérieur du service de police de Ferguson hier après-midi relié la lutte contre le massacre des étudiants mexicains à la lutte qui se déroulent ici. Plus tard, quand les choses NYC Eric Garner est sorti, les protestations ont frappé le Fergusn PD, le centre-ville de St. Louis Bâtiment fédéral, la fantaisie Central West End (où des manifestants ont été frappés par une camionnette dont le conducteur flashé un pistolet, frapper plus tard, sa fenêtre arrière et ils ont également occupé le hall de l’hôtel le plus joli), puis centre-ville de l’intérieur du casino et sur la rue commerçante principale.

Dans Ferguson, un groupe privé controversé de bénévoles actuels et ex-militaires vêtus de camoflauge continuer à protéger les entreprises en se tenant debout dessus d’eux avec des fusils.

Rien que je ai dit ici était à distance normale avant Août. Je n’ avais pas vu la police anti-émeute dans la ville depuis 2004 et la fin du mini-émeute sur le meurtre de Trayvon Martin  de l’année dernière, maintenant ils semblent prêts sur la notification d’un moment”  [traduction automatique]

12/3/14:

Denver: lycéens sortent et bloquent les routes dans une autre manifestation à cause de Ferguson

12/4/14:

États-Unis, New York: Brooklyn Bridge fermé par des manifestants après un autre tueur-flic pas été inculpémanif sur ce sujet au  Oakland…Massachussetts: des centaines de lycéens font grève  sur des assassinats par la police

12/5/14:

États-Unis, Colorado: 6 lycées font   grèves à cause des tueurs-flicsNew York: Apple store de la 5e Avenue occupé par des manifestants

12/6/14:

Berkeley: magasins pillés, flic blessé, pendant qu’une manif se met en colère; balles en caoutchouc tirées par les flics   ( ….article par des pacifistes ajoute délibérément à la confusion en blâmer COINTELPRO pour la violence )

12/7/14:

Seattle: pierres lancées aux flics au cours de manifestations contre tueurs-flicsVermont: maison de flic vandaliséeMiami: manif anti-flic après graffiti artiste-tagueur est tué par une voiture de flic 

12/8/14:

États-Unis, Berkeley: train Amtrak bloqué, 1500 bloquent l’autoroute, dans le cadre du mouvement anti-flic

usa freeway 8 dec2014

Autoroute 80

12/9/14:

Berkeley: rapport du 3e et 4e nuit de manifs et la chaussée bloquages des routes Un ami m’a dit que le fait que ces barrages / d’autoroutes  se produisent sur une base régulière dans tous les sens est un changement majeur, une énorme rupture avec l’époque précédente de la normalité déprimant; dans le passé, permettrait d’éviter de faire de telles choses parce que, pour l’un, ce est un crime majeur, mais aussi parce que les pilotes ne ont pas donné une merde et conduirait directement dans les gens parce que la liberté de la voiture est sacro-sainte. Il m’a dit d’une situation “Reclaim the Streets” [“Reclamons les rues”] dans les années 90 où quelqu’un a été accroché en haut sur certains engin bloquant la route et qu’un chauffeur de camion a été dit que se il poussait le gars était sûr de mourir; le pilote juste conduit dans la chose; heureusement, au dernier moment, le manifestant a réussi à accrocher rapidement sur une caténaire, et a été sauvé, mais cet incident a mis un terme à ce genre d’actons. Tout cela est en train de changerle conseil Berkeley annule réunion...eailleurs en Californie: 300 élèves du secondaire sortent en grèvesimpliste, mais dans une sorte de façon émouvant, appellent de saisir toutes partout (vidéo)MTV recupère le mouvement (vidéo)

12/10/14:

Berkeley: 5e nuit des protestations fachés “… les numéros des manifestants avaient chuté à environ 50 personnes, selon le communiqué, dont certains ont brisé des fenêtres dans un magasin T-Mobile et une banque Chase pillage a également été rapporté dans un. domaine des petites entreprises à une intersection du centre-ville, il a dit. “un officier à l’extérieur du département de la police d’Oakland a été agressé et une arrestation a été faite,” a indiqué le communiqué. un photographe de Reuters a vu un policier en civil, qui avait été en marche avec les manifestants, pointant son pistolet sur les manifestants après que lui et son partenaire ont été attaqués ” (plus icila misère en milieu policier ” Agents disent que de nombreux manifestants tentent de les provoquer à faire quelque chose de mal en leur criant ou même lancer bouteilles pleines de liqueur aux eux, bouteilles qui avaient été pillés dans les magasins à proximité “.

Voir aussi ceci: From Ferguson to Oakland: 17 Days of Riots and Revolt in the Bay Area / CrimethInc. Ex-Workers’ Collective (“De Ferguson à Oakland: 17 jours d’émeutes et de révolte dans la Bay Area / CrimethInc. Ex-travailleurs “collective”:  ” Je ne peux pas respirer “- les derniers mots de Eric Garner tout en étant étouffé à mort par des officiers du NYPD. “Il n’a jamais été comme ça avant Il n’y a pas d’espace pour respirer.” – un agent de police d’Oakland sans nom déplorant la vague actuelle de protestations.

12/13/14:

New York: manif passive pacifique gache le bloquage du pont de Brooklyn et l’hospitalisation de deux flics “Les manifestants ont pris le pont de Brooklyn samedi soir, et rassuré la fermeture de la circulation dans les deux sens pendant près d’une heure. Débris, y compris une poubelle, a été jeté au trottoir du pont. sur des policiers qui escortaient les manifestants sur la chaussée ci-dessous … les fenêtres d’une voiture de police ont été brisées par les manifestants”

12/15/14:

États-Unis, Oakland: blocage temporaire de services   de police … des manifestants montent pôles pour remplacer drapeaux OPD [services de police d’Oakland] avec ceux commémoration des noirs non armés tués par la police. Pendant ce temps, d’autres ont bloqué une importante intersection menant à une grande autoroute à proximité.”

12/19/14:

États-Unis, Milwaukee: 74 arrêtés pendant que le trafic aux heures de pointe sur l’autoroute est bloquée par manif contre les tueurs-flics

12/20/14:

États-Unis, Minnesota: pendant que environ 2000 personnes manifestent à propos de flic brutalité des flics dans une centre commerciale sur la plus grande journée de shopping de l’année, les flics empêchent travailleurs de se mettre debout en solidarité (plus ici et  ici) “Le problème pratique … objectivement posée aux travailleurs n’est pas le problème de désarmer la police, mais celle de l’armement du prolétariat.”  (d’ ici)

12/24/14:

St.Louis: affrontements avec les flics quand un autre jeune homme noir est tué par un flic

12/25/14:

St.Louis: nouvelle manifestation contre meurtriers-flics bloque l’autoroute brièvement….Noël en Oakland….manif tourne belle: “Une “Black Lives Matter” manif contre la brutalité policière à Oakland tourné laide, avec des manifestants auraient attaquer un journaliste, brisant des devantures, ont jeté des bouteilles, et défiguré la principale sapin de Noël dans le coeur de la ville … .À travers 30 vitrines ont été brisées et liqueur pillés. Le Chronicle a rapporté l’un de ses photographes reçu une blessure à la main après un manifestant a lobé une bouteille sur elle. L’arbre de Noël sur la place a aussi été une cible facile pour certains des manifestants plus indisciplinés, qui ont déchiré les lumières et les ornements hors de ses branches ”

12/30/14:

États-Unis, Ferguson: flics reçoivent un traitement de beauté “… les agents de police ont été abattus au mardi soir, alors qu’ils tentaient d’enquêter sur un appel de cambriolage dans un des nombreux bâtiments de la ville que était  brûlés en émeutes anti-flic. Les agents ont été appelés à la coquille de l’ancien magasin de Beauté Ville sur West Florissant Avenue mardi soir autour de 18 heures, et ont trouvé plusieurs suspects en train de voler produits capillaires de la cave de l’immeuble. Tout en essayant d’arrêter les suspects, les policiers ont entendu des coups de feu en provenance du parc Ridge Apartments situés derrière le magasin. Ils plongèrent pour la couverture et ont ensuite entendu un autre tour de feu provenant d’un autre emplacement dans la rue. … Ils ont appelé à la sauvegarde et de 15 à 20 minutes plus tard, la zone a été autorisé à sortir et personne n’a été blessé “.

… Les réflexions suivantes sur les attaques armées contre les forces de l’Etat, d’un gars en Afrique du Sud, semblent pertinentes et devraient certainement stimuler la réflexion et la discussion consécutifs (Je ne suis pas d’accord avec tout ce que dit ici, mais je vais laisser ce que plus tard, quand je ne suis pas si fatigué  ou occupé):

“… il serait bon pour tous les intéressés de commencer à payer une attention sérieuse à ces questions avant que les événements imposent des décisions difficiles sans offrir aucune chance à une préparation adéquate. En 1977, lorsque la lutte italienne a commencé à conduire beaucoup plus de gens dans le sens de Brinsley [le gars qui a tué les deux flics de New York le 20 Décembre], Sanguinetti a mis en garde: «le manque de clarté dans la théorie et la pratique sur les questions stratégiques, tels que la question des armes, est susceptible de produire des effets très graves si le mouvement radical ne peut pas surmonter rapidement il. Les armes ne doivent pas être utilisés jusqu’à ce que chacun est prêt à les utiliser. Ils seront disponibles pour une utilisation lorsque leur utilisation est devenue essentielle. La question ne est pas tactique mais stratégique. Ceux qui jouent avec des armes aujourd’hui jouent avec le pouvoir, et la puissance est beaucoup mieux armés que nous sommes Quand il arrive au pouvoir, vous ne jouez pas avec elle;.. vous détruisez ce

Alors que le ci-dessus certainement ne fournit aucune sécurité ouvert recette pour la conduite (et n’a certainement jamais été destiné comme base de dénonciations plus radicaux-que-tu d’actes qui, cependant erronée, ne peut pas être condamné par tous ceux qui veulent encore faire semblant un semblant de sérieux lorsqu’il se agit de renverser le violence quotidienne contre laquelle l’acte «terroristes de la légitime défense), il convient de le répéter.

Il est intéressant de noter, toutefois, que le développement historique de la lutte des classes a eu tendance vers une nette réduction de la violence de classe au cours des années – en particulier aux États-Unis. Considérant que, par exemple, il ne était pas rare pour les grévistes et briseurs de grève américains à se engager dans des fusillades au cours du 19ème siècle, et les situations les plus radicales du début du 20e siècle a eu tendance à être précipitée par les crises impliquant des massacres de masse (Tout ce qui a suivi la modèle de la commune de Paris en éruption de la guerre franco-prussienne: WW1 qui précipite les révolutions et les soulèvements près-révolutionnaire à travers l’Europe; l’accumulation de WW2, plus violente en Espagne que partout ailleurs, qui a précipité la révolution espagnole, la Hongrie 1956 qui a commencé quelque chose comme une guerre nationaliste d’indépendance) celles de la seconde moitié du 20e siècle, alors que certainement pas pacifiste, vu le rôle de la lutte armée diminuer de façon significative (France 1968, l’Italie tout au long des années 70, la chute du fascisme au Portugal et en Espagne, les mouvements en Pologne et en Afrique du Sud) au point où il était souvent plus d’une distraction spectaculaire, aider dans le travail de la répression – tout d’abord la répression des formes de violence prolétarienne dont l’organisation est en fait appelé par les circonstances de la moment, d’autre part comme une justification et l’obscurcissement de la répression d’Etat dirigé contre prolétaires au nom de la lutte contre le terrorisme et la répression parapublic qui, dans ces conditions constitue presque toujours le terrorisme lui-même. Même en Italie, il est possible de retracer comment au cours de la décennie de la guerre sociale implique la lutte armée fait radicale au début, pendant les soulèvements à Battipaglia et Reggio de Calabre en 1970 où l’auto-organisation prolétarienne était qu’à ses balbutiements, et localisée mal coordonnés, tandis qu’en 1977, lorsque ces conseils embryonnaires avaient obtenu au point où dans Milan, pour la première fois, 3000 délégués de 350 conseils d’usine rassemblés dans un ensemble commun », ce ne était pas prolétaires qui tiraient sur les flics , mais les spécialistes de la lutte armée qui sans doute serait retourner leurs armes contre les prolétaires – qui, même quand ils ont fait battre la police serait piller magasins d’armes, puis jeter les armes dans la rivière – le moment où ils ont pris le pouvoir. La situation en Afrique du Sud, où Mandela et ses copains de prestige a été presque entièrement basée sur l’image d’une lutte armée qui n’a jamais existé réellement, sauf lorsque, au cours de la transition démocratique, il a été menée par toutes les fractions concurrentes de la classe dirigeante (et ruling- classe en attente) contre le prolétariat et son violente auto-activité dans son ensemble. Enfin, la révolution albanaise 1997 a confirmé tout ce que dit Sanguinetti l’utilisation des armes à feu est devenu révolutionnaire précisément au moment où tout le monde les siezed des flics et les a transformés à partir d’outils d’oppression hiérarchique en jouets de subversion ludique – la population de faire des exercices de tir en prenant canarder dans les ambassades des Etats étrangers et les croix des églises, et ainsi de suite. Une fois que le prolétariat se leva en masse avec la volonté de saisir les armes pour son propre usage, les flics ne peut pas les arrêter et, une fois armés, il y avait très peu besoin d’utiliser leurs armes, car il n’y avait plus personne pour s’y opposer . Le soulèvement en Irak du Sud pendant la guerre du Golfe a de nouveau été initié spontanément par des masses de prolétaires – les désertions massives dans l’armée de prendre sur un tel caractère révolutionnaire précisément parce qu’ils ont menacé de dissoudre une partie importante des forces de la violence spécialisée, la fusion dans le généralisée révolte à leur retour et de mettre des armes dans les mains d’un peuple déjà dans les bras.

Le triste record des révolutions manquées dans le siècle présent ne fait que confirmer cette tendance. De la révolte 2001 en Algérie à la révolution en Ukraine cette année, pas une situation unique insurrectionnelle a été initié ou même assistée par des groupes spécialement organisées autour de la lutte armée. Au contraire, les objectifs immédiats de ces rébellions ont toujours été précisément ces groupes, à savoir, les forces de sécurité de l’Etat. Où les rebelles ont cherché l’aide de ces groupes, comme dans les manifestations égyptiennes 2011 lorsque l’armée a été accueilli comme un allié contre le régime de Moubarak, soit ils restèrent neutres (comme ce était le cas jusqu’à ce que Moubarak était déjà mort dans l’eau) ou imposé leurs propres dictatures, comme ce est arrivé en Egypte après la chute de Moubarak et de nouveau quand les Frères musulmans a été renversé, comme ce fut le cas avec la Libye dans la même année, et en Syrie et en Thaïlande cette année. Il semble donc clair que le mouvement révolutionnaire mondiale doit lutter avec des armes qui sont disponibles à tout le monde, mais cela ne veut pas dire qu’il doit recourir au pacifisme jusqu’au moment insurrection matérialise par magie de l’éther. Mouvements d’opposition à travers le monde, qui sont comme je écris dessin millions au combat en plus féroce contre l’ordre établi, démontrent éloquemment ce que les armes sont disponibles à tout le monde: essence, des allumettes, des bâtons et des pierres, barricades et professions, les grèves et le sabotage, le courage et la communication, la fureur et l’auto-organisation. Ce est précisément à partir de la mise en place effective de ces que d’autres formes plus sophistiquées de bras deviennent à la fois possible et nécessaire.

Curieusement, dans le même temps Brinsley glacé les porcs, je lisais un essai de Hilaire Belloc sur la façon dont, en l’absence d’une prise socialement réglementé pour la libération de la pression mentale et les passions sauvages à travers des épisodes réguliers de l’irrévérence festive imprudente car une fois eu lieu lorsque les Seigneurs de l’Anarchie présidé les Saturnales, cette même pression et les mêmes passions ont tendance à se exprimer individuellement dans diverses formes beaucoup plus malignes. Il me semble que, malgré tout ce qui précède, il ya certainement un besoin pour une sorte de combat collectif qui permettra à ceux à l’extrémité pointue pour relâcher la pression et les passions constamment accumulée par leur position d’une manière socialement réglementé efficace. Probablement, comme vous le dites, cela leur «besoin de se connecter à d’autres luttes et de blanc les gens de la classe ouvrière qui résistent d’une manière ou une autre, mais pas avec ne importe quelle compréhension de la question de la race (ce est à dire sans doute soutenir Wilson et l’Etat dans cette situation) et à penser de nouvelles intitiatives impliquant non seulement les attaques contre la police, banques, etc., peut-être quelque chose qui implique des émeutes et des professions ainsi que des explications théoriques des contradictions que nous nous sommes fixés contre ». Il peut aussi avoir besoin d’impliquer, comme un moyen par lequel ces initiatives pourraient être médiés et soutenue, le développement de formes en cours d’auto-défense collective qui sera en mesure d’exploiter la colère, de la frustration et de désespoir pour qui lutte contre les agents directs de l’oppression est évidemment débouché le plus immédiat. “ [traduction automatique]

Hitler  se plaint de maux de bras après d’avoir fait son propre salutHawaii: une critique de Walmart

1/1/15:

Oakland: briques et des bouteilles lancées sur les flics….. Pittsburgh: prisonniers adolescents font émeute dans “centre de traitement de l’adolescent”Santa Cruz: manifestants anti-flic cassent des véhicules du prison de la région “Une banderole a été tagué avec de la peinture rose, lisant “Encore des flics morts”

1/4/15:

États-Unis:. Rapport de droite sur la façon dont les immigrants illégaux sont de rejoindre le mouvement anti-flic “Certains militants étrangers illégaux … menacent de tuer des policiers si leurs demandes ne sont pas satisfaites. Les menaces sont rien de nouveau, mais ce qui est nouveau, c’est l’audace affichée par les manifestants qui n’ont aucune crainte de représailles par la police ou les agents chargés de l’application de la loi fédéraux et aucune crainte de l’indignation du public .”

1/5/15:

New York: flics ravi de constater que les gens se soucient vraiment d’eux

1/8/15:

Etats-Unis, Washington:  graffiti anti-flic sur 10 entreprises dans le quartier du  Olympia 

1/15/15:

Boston: une autre autoroute bloqué par des manifestants

1/19/15:

États-Unis, Indiana: la caméra de corps de flic libérés sur manifestation contre la brutalité de flics (voir aussi celui-ci“Un pneu sur une voiture de police s’est également percé lundi soir. 

bloomington demo

manif en Bloomington, Indiana

1/31/15:

Missouri: voiture du chef de la police incendiée hors du commissariat

2/9/15:

États-Unis, New York: acerca tueur flics manifestations se poursuivent; “die-in” dans la gare du Grand Central Lisez  celui-ci pour une critique des “Die-ins”: “… la filière dans aspire (d’une part) à une rupture que les scènes de assassiner de police de la société civile réédicte Dans les espaces Normalement, ce sont à l’abri de réglementer les barbaries de violence raciale et fondée sur la classe. De l’autre côté, la tactique est une sorte de théâtre didactique, communication d’un message [7] sur les brutalités policières à celui d’oppresseurs et opprimés semblables. Les objectifs communs pour Die-ins ont inclus de luxe magasins de détail (comme Macy ou la 5e Avenue d’Apple storeOn ou Barclays Center de Brooklyn), moyeux de circulation humaine et des matières premières comme la gare Grand Central et Times Square, et bien sûr les rues assiégés eux-mêmes. À la surprise de beaucoup, il est progressivement devenu de bon sens que «la diversité des tactiques» est une partie intégrante de la plupart des mouvements qui ont changé la société historique. Existant aux côtés et en complétant des formes plus agressives de protestation (de professions de la route, blocus, même émeutes urbaines), la filière en a joué un rôle utile dans le cycle post-Ferguson (et pas seulement à New York). Cependant, comme la dimension plus militante, «pratique» des manifestations de rue fanée, la prépondérance de la filière en montre la mesure dans laquelle les précédentes mobilisations était devenu largement symbolique; plutôt que les efforts spontanés à perturber ou de défier la police ou les flux de marchandises, à des manifestations originales risquent de devenir de simples appels à l’état des réformes qui ne sera pas et ne peut pas accordés. , Bien que nous ne pouvons pas étudier la question plus en compte esta, Considéré Stratégiquement, nous attirons l’attention sur la façon dont le die-in peut faire la lumière sur une contrainte critique tant dans le discours du mouvement émergent après le meurtre de Michael Brown (#blacklivesmatter) et Son tactique (#shutitdown)” [traduction automatique]

 

******************************************************

Since this social explosion (and even whilst it was going on) there have been quite a few killings by the cops, most notably this one in  Chicago. On 26/8/14 there was a mini-riot at a vigil for this murdered teenager “…some pelted police with candles and bricks, authorities said. People threw branches, bottles and other debris from the street while yelling “CPDK,” which stands for “Chicago Police Department Killer,” officials said. At some point, a woman drove a Ford Escape into an officer, sending him to the hospital with a fractured leg. Two other officers also were hospitalized after they crashed their squad car heading to the melee… police intentionally provoked family members who were devastated by Desean’s death. “The police officer kicked over a candle and said ‘Awww, too bad he’s dead,’” White claimed outside of the courtroom Wednesday. “Why would he do that?”…Other family members said the officer laughed, tore down memorial posters and stomped on more candles.”.

But for the most part, the only thing following these  murders have been peaceful marches. Why haven’t these broken through the fear barrier and confronted these protectors and servers of the dominant misery with the fury such brutality merits? Perhaps one of the reasons (there are undoubtedly others) is the absence of a living libertarian tendency in the areas where these cop kilings have taken place, which is not so much the case in St.Louis. Which is not to say that “revolutionaries” are indispensible for revolt, but certainly practical ideas can help create a culture and community of opposition to challenge the mere image of it.

“ What the image of revolt does do is to modify the conditions of social alienation – and thus the struggle against it. It is integrated into the mainstream of social life, and is produced, consumed and reproduced by millions of proletarians as modified spectacle of their dispossession, whether as tranquilizer or as justification for cynicism and resignation.”

– Chris Shutes, “On the Poverty of Berkeley Life”, 1983

CHICAGO CHANGE COMING

demonstrator, Chicago

It’s been over 50 years since Sam Cooke’s “A Change Is Gonna Come” (and James Baldwin’s “The fire next time”). And whilst the movement of the 1960s certainly challenged capitalist social relations in certain ways, the weaknesses and eventual defeat of that partly revolutionary epoch has meant that the only changes that came were those which kept everything the same. That is to say,  merely an accumulation of rebellious images of revolt and change  (ie cosmetic reforms – eg more black police chiefs, more blacks amongst the exploiters, a black president, etc). Optimism is as much a form of resignation as pessimism.

Whilst it’s very unlikely that  the world won’t see some attempts to change things of even greater significance than have erupted over the last 4 years, it’ll require  considerable reflection and practical experiment to reduce the possiblity of repeating the same tired old mistakes to the bare minimum. Just hoping that change will come, however, is another useless way of avoiding the immensity of such a task. The immensity of this task involves, amongst other things, recognising that the environmental crisis and the crisis of capital accumulation which vastly limits capitalism’s non-genocidal choices means that there is far less time left to make the leap to such a revolutionary change than there was 50 years ago. Each new generation faced with this frightening future is going to have to seriously apply themselves to unravelling the strengths and weaknesses not just of present movements, but of those past movements searching for some exit from the craziness.

***********************************************

 

 

J’ai écrit le texte qui suit pour des amis habitant St Louis, environ un mois avant les émeutes de Ferguson, et il devait être inclut dans un recueil de souvenirs, poèmes, etc,… à propos des réactions concernant l’affaire Trayvon Martin à St Louis. Ce recueil a été mis de côté, puisque les événements actuels à Ferguson ont évidemment été largement au-delà de ce qu’il s’est passé il y a un an à st Louis.

14 juillet 2013 :

  La prise de la Bastille

Quand George Zimmerman, le tueur de Trayvon Martin,  fut déclaré non coupable je m’attendais à ce qu’il y ait des émeutes comme il y en eu en 1992 après que furent relâches les flics qui avaient été filmés en train de battre Rodney King. Mais l’époque actuelle est très différente et Barack Obama a joué finement en exprimant sa compréhension pour la colère éprouvée par ceux qui étaient choqués par le résultat du procès, de la même façon qu’il sût bien calmer la colère des noirs après le meurtre en déclarant quelque chose comme « Trayvon Martin aurait pu être mon fils, ça aurait pu être moi il y a 35 ans ». Ce que bien entendu aucun président blanc n’aurait pu même envisager de faire (et c’est d’ailleurs pourquoi des secteurs significatifs du Capital américain ont favorisé son élection). Quasiment rien n’arriva le jour après que George Zimmerman fut innocenté, et je ne prévoyais rien de particulier, mais heureusement de la colère s’exprima, pas d’ émeutes massives, mais pas non plus tout le monde restant à la maison.

Nous sommes allés à ce que je supposais être le tribunal de la ville, devant lequel il y avait une petite manifestation (250 personnes au départ, peut être un peu plus ensuite). Des discours étaient prononcés en direction des manifestants depuis les marches du tribunal. Chacun pouvait s’exprimer au micro s’il le voulait (apparemment dans le passé cela avait rarement été le cas ici). Les orateurs étaient presque exclusivement noirs. Ils parlèrent comme à un  meeting évangéliste- et beaucoup dans la foule répondaient comme s’ils criaient « amen ». Cela m’a semblé une colère qui était surjouée plutôt qu’authentiquement ressentie, qui n’éclatait pas de façon spontanée, selon un rôle que les gens aux États-Unis endossent de façon presque habituelle, comme s’ils avaient été éduqués avec Jeremy Kyle ou Oprah Winfrey et pensaient que c’était des manières « naturelles ». quoi qu’il en soit cela semble être une intériorisation plus grossière des formes « correctes » de comportement en société que les plus subtils jeux de rôles que l’on peut avoir en France (ou je vis) ou au Royaume-Uni (d’où je viens), mais peut être des personnes extérieures aux cultures françaises et britanniques, moins immergés que moi dans ces cultures, trouveraient qu’ils ne sonnent pas plus faux. Personnellement, étant blanc, avec un accent britannique et arrivé depuis peu aux États-Unis, je ne me sentais pas suffisamment en confiance pour m’exprimer, d’autant que ce que j’aurais essayé de dire aurait été quelque peu plus incendiaire et provocateur que les discours standards à propos de la démocratie et du changement au travers du remplacement des dirigeants par d’autres dirigeants.

Il y avait là deux adolescentes noires qui portait un carton à l’effigie grandeur nature d’Obama le représentant avec un paquet de Skittles à la main (ce que Trayon Martin allait acheter quand il a été tué). Je me suis approché d’elles en leur disant qu’Obama ne valait pas mieux que George Bush, qu’il était un meurtrier de masse comme tout les leaders capitalistes. Elles me répondirent que j’étaie « totalement négatif », la réponse standard utilisée pour éviter de répondre sur le fond à ce qu’on vous dit. Comme si on pouvait être autre chose que totalement négatif vis-à-vis vis de quelqu’un qu’on appelle un meurtrier de masse… Un peu plus tard alors que la manif’ se déplaçait vers le centre-ville un homme noir largement plus âgé que les adolescentes est venu me dire qu’il était d’accord avec ce que j’avais dit à propos du capitalisme et nous avons discuté quelques minutes, me faisant me sentir plus réjoui. Les manifestants chantaient « no justice – no peace [pas de paix sans justice] » (certains enchaînant avec « fuck the police »). et je dis à deux femmes que malheureusement nous n’avions pas de justice mais par contre trop de paix. Cela les fit rire. Et soudainement une partie des manifestants (environ une centaine) partirent en courant et je les suivis pour m’assurer de rester vers ma fille (de 19 ans à ce moment là).  Quelqu’un s’était fait arrêter, les flics avaient sortis leurs matraques mais visiblement avaient pour consigne de tenter de calmer la colère contre le verdict et n’étaient pas ouvertement très agressif. Quelqu’un a tagué « fuck the police » à l’arrière d’un bus pendant que les gens couraient de partout. Ensuite soudainement une très forte averse est tombée. En cinq secondes nous étions trempés comme si nous étions tombés dans une piscine avec nos vêtements. Les flics et les journalistes disparurent avec la pluie (nous savons grâce au magicien d’Oz ce qui arrive quand un sorcier maléfique est trempé !).

 

Il pleuvait donc à verse et nous nous dirigeons bruyamment vers ce que je pensait être le tribunal de la ville et j’entre le premier dans le petit vestibule en frappant bruyamment une poêle. Les autres semblaient un peu hésitants, comme si j’avais franchi une sorte de barrière invisible que tout le monde normalement respectait. Il faut dire qu’il s’agissait du vestibule d’une prison et non pas simplement du tribunal comme je le supposais. Comme dit l’expression, « les fous se précipitent là ou les anges craignent de pénétrer ». Le bruit que nous faisions était assourdissant et semblait résonner au-delà des portes de verres que nous ne franchissions pas. Je proposais d’aller plus loin que le vestibule. les fous se précipitent là ou les anges craignent de pénétrer et insistent pour que les autres les suivent. L’ignorance est une bénédiction. Un type masqué (Zorro ? Le ranger solitaire ? Billy the kid?) entra en courant et lança le paillasson, la seule chose que l’on pouvait bouger dans la pièce, quand il revint un peu plus tard et jeta des fleurs qu’il venait de ramasser à l’extérieur de la prison et une dame noire s’en ému « c’est censé être une manifestation pacifique – la famille de Trayvon Martin a insisté sur le fait que cela devait être pacifique ». Quelle triste / folle époque quand  jeter des fleurs est considéré quand n’étant pas suffisamment pacifique…

« les fous se précipitent là ou les anges craignent de pénétrer 

Les Anges ne vont jamais à la guerre – ils se masturbent plutôt »

Nous nous sommes ensuite retirés de la prison, poussés vers la sorties par des gardes armés.  Quelques minutes plus tard le tribunal était entouré de flics anti-émeutes lourdement équipés et prêt à faire usage de leurs matraques, et les caméras télé réapparaissaient pour la première fois depuis l’averse. Nous sommes repartis vers nos voitures puis ensuite sommes allés à une fêtes d’anniversaire d’une amie de mes amis. Elle était née le 14 juillet, date célèbre en France comme étant celle de la prise de la Bastille en 1789, et qui était aussi appropriée pour aujourd’hui puisque nous avions nous aussi « pris » une « Bastille »[la Bastille était justement une prison]. Enfin… juste le vestibule… mais tout de même ça sonnait bien ! NOUS AVONS PRIS LA PRISON DE LA VILLE !!!-LE JOUR DE LA PRISE DE LA  BASTILLE !!!!!

Cela n’était pas quelque chose d’extraordinaire bien sûr – mais c’était bien parce que cela a fait du bien à ceux qui l’ont fait. Quelque chose de bien plus considérable serait nécessaire, et même cela ne serait pas encore suffisant. Le jour ou de tels incidents se compteront à la douzaine tous les jours est encore loin devant nous- peut être tellement loin que cela n’arrivera pas de mon vivant.

Mais sait-on jamais ? Peut être cela arrivera bien avant que vous ou moi ne le pensons. L’optimiste en moi ainsi que la perception d’une profonde colère se répercutant de plus en plus presque partout, me font penser que cela puisse arriver plus tôt, beaucoup plus tôt que ce que j’ose espérer. Mais quoi qu’il en soit cela ne dépendra pas de nous, mais nous pouvons certainement exercer une influence sur le cours des choses. Et nous devrions nous fixer pour objectif d’exercer autant qu’on le souhaite une influence sur nous même et sur les autres, et avoir le sentiment d’avoir fait quelque chose qui compte. Cela veut dire persister à expérimenter, constamment se tenir au courant, et toujours essayer d’augmenter notre humanité et notre lucidité.

 

Quelques liens :

St Louis:

http://www.ksdk.com/news/article/388327/3/Hundreds-protest-Zimmerman-verdict-in-St-Louis

http://fox2now.com/2013/07/14/rally-to-be-held-in-downtown-st-louis-for-trayvon-martin/

Oakland:
http://www2.canada.com/news/acquittal+trayvon+martin+death+sparks+protest+calif+cities+vandalism/8658009/story.html?id=8658009

http://www.theblaze.com/stories/2013/07/14/oakland-demonstrators-burn-flags-smash-cop-car-after-zimmerman-verdict-photos/

http://www.sfgate.com/crime/article/3-charged-in-Oakland-protests-4671454.php

LA:
http://www.foxnews.com/us/2013/07/16/zimmerman-protesters-raid-la-wal-mart-stop-freeway/

Bien que peut être la meileure critique des flics proviennent d’un flic lui-même, peu après le 14 juillet :

http://stlouis.cbslocal.com/2013/07/11/st-louis-officer-hit-by-ricocheting-bullet/

Short discussion between Y, a black guy from South Africa and X, a white guy from St.Louis

Y asked:

“ Have you any sense that blacks in the US are coming together to ask questions about the way they live and maybe searching for solutions in between the explosions that have erupted once a decade for the past 30 years (LA, Cincinati, St Louis)? Your site says interesting things about the distance between the young and the old leftist organisations: does this disdain for senile leftism translate into any new activity other than a few riots? ”

X replied:

People are definitely talking about racialized poverty, exclusion from the economy, targeted policing. I don’t have a sense that people are talking about a solution to those problems outside the evolving movement against the police/police killings that has been coalescing across the country for the past 6+ years (Oakland, LA, Seattle, Oakland again, North Carolina, New York, Atlanta…). A peak of which was the national mobilizations in the wake of the killing of Trayvon Martin. What’s changing is not so much police policy or economic benefits (social democracy) or even some sort of community organized relief but rather the way people respond to the violence of the police and the structural inequalities of society. It’s shifted from individual and suicidal acts of vengeance to collective protest, mass rebellion, armed yet chaotic and uncoordinated uprising. 

This is the way in which “our” society is changing right now. Later there will undoubtedly be other changes (recuperative, repressive, loosening or tightening of the noose) but there will also be the living memory of these dramatic events, the experience of street battles that people will never forget and that they will carry with them into future rebellions. These are mostly young people after all learning how to use the weapons of social struggle. I think it’s a mistake to see these more recent events across the country as isolated flare ups given that the participants themselves understand the connections and often have been involved in some of the different moments. Whether that experience and momentum will actually carry forward to more rebellion and even radical social transformation remains to be seen, but it certainly does feel as if we are on the other side of some sort of tipping point.
Hope that helps.”

Y replied:

“The problem is not that people do not understand connections among various moments of rebellion, but that there really seems no material basis for solidarity being developed. This is certainly the case in SA. The rebels of the 70s/80s are still among us, the experience of one of the most significant revolutionary movements of the past century remains well within living memory, but almost none of them have anything to do with the struggles going on now, nor do those in the present struggle show any interest in learning from these past experiences, nor are any material links being made among participants in even the present struggles so that a sustained movement capable of withstanding the inevitable counter-attacks and setbacks can begin to emerge. The old organisations such as the Panthers had that going for them. The new relations established during moments of heightened struggle all too often take on a mythological or symbolic function during the daily grind. Activists imagine that somehow, some way, they will have some sort of lasting effect, whose existence, without any concrete basis in observable facts, remains speculation. Everybody else tends to simply refer to similarities in situation, in cause and effect — Watts: Ferguson, Sharpeville: Marikana — without even bothering to impute imaginary continuities regarding the respective social relations. The latter tendency, while practically useless, seems at least less delusional than the former. Which is not to say that the past is ‘lost’ to us; I am well aware of the ‘return of the repressed’ and so on. The point is that this return, the memory of exceptional moments, remains limited to new exceptional moments, while what is needed, it seems to me, is the ability to make the exceptional habitable. Are people starting to develop the basis for such an ability? Not in South Africa, not that I can see. There seems much more movement in this direction in places like Brazil and Portugal, but maybe that’s just a defect of my own perception…”

X replied:

“I agree that something more, something different would have to develop in order for this cycle of struggles to become … well more than it currently is: concrete material gains taken in the course of struggle (land, housing, useful infrastructure, lasting relationships, anything else?), expanding beyond the limits currently in place (geography, race, protest/rioting that is distinct from one’s daily routine). But the context in this case is everything if we’re talking about the relative importance of this moment. Is this a revolutionary break? No, at least not yet, but it is a huge change from the recent past. From isolated individuals who just want to die while taking a few police or politicians with them to a collective yet often divided force that is not afraid of death but has a sense that there could be a future worth fighting for and living to see. Maybe its difficult to understand the power and importance of that shift from a different context, but it’s something akin to going from almost nothing to a flawed but real and sustained something.

The generational lesson of the 60′s was most generally, “violence doesn’t work.” The people who were around for those rebellions and are still around are carrying that message forward and attempting to pacify the angry ones. Where there are actual links and a coherent movement to speak of is not between ’65 or even ’92 and ’14 but rather ’08, ’13, ’14. Some of the same people on the streets last year are on the streets today and perhaps that trend will continue.
 
I’m not sure what is meant by “no material basis for solidarity.” Could that be elaborated? I certainly feel a genuine basis for solidarity based on my lived experience of the world (violence, dis-empowerment and humiliation at the hands of the police, the brutality of poverty, etc.) I have also seen and participated in moments of what I would describe as material solidarity (perhaps too numerous and emotionally laden to enumerate here and now). 
 
I also don’t agree about the Panthers or any similarly structured organization being able to withstand the counter-attacks of the State. Fred Hampton was shot in his bed. Huey Newton and Eldridge Cleaver fell victim to drugs and the cult of personality (both of which can be understood as elements of a broader counter-revolutionary strategy), Cleaver even going so far as to design jeans with a pouch for his genitalia before becoming a born again Christian and member of the conservative Republican party. The Panthers were totally destroyed by the State through every conceivable means. Those who weren’t “neutrlized” wen’t down the path of specialized and isolated armed struggle via the Black Liberation Army, United Freedom Front, etc. But more to the point, even before that destruction the Panthers came out against and attempted to stop rebellions of which they were not the leading force, which they could not contain and control. The Panthers wanted to be the State and an uncontrollable rebellion is not conducive to State control, it can’t be ridden into power, without first being reigned in, precisely because it disperses power and defies authority. 
 
Today we have the New Black Panther Party and they have played exactly the same role in Ferguson. Their role in the events has been to direct traffic, protect shops that others were attempting to loot, telling people to go home and obey the state imposed curfew, marshalling crowds onto sidewalks, projecting terror into peoples’ minds by declaring that we will all be massacred unless we obey police commands thus ignoring or attempting to hide the middle ground that people have been occupying since the beginning: somewhere between all out war and compliance. The NBPP even goes so far as to don berets, sunglasses and leather jackets. A testament to just how out of touch they are with the current moment and generation. Fitted hats, t-shirts as masks, high top sneakers: these would all be better choices for a uniform. 
 
Forgive me if I’ve misunderstood anything, it’s not willful. It’s nice to think that we can communicate around the world like this without really knowing each other. I’m certainly still existing in an emotionally and physically exhausting environment and I wouldn’t want that to get in the way.”
 Y replied:
“Thanks for your response, I appreciate that you speak from first-hand experience and take the trouble to engage under what must be intense conditions with many other immediately pressing concerns demanding your attention. The fact that you don’t let exhaustion get in the way with such distant communication seems to me worthy of much admiration.

To clarify a few things: by ‘material basis for solidarity’ I mean precisely what you call ‘material gains taken in the course of struggle(land, housing, useful infrastructure, lasting relationships…)’. The miserable lived experience of the world we share is overwhelmingly determined by our common dispossession of these…

My question was not directed towards ‘the relative importance of this moment’, which I don’t dispute. What I’m wondering is precisely how does this ‘flawed but real something’ get sustained? What happened in the five years between ’08 and ’13 that was different than what happened in the five years prior? In what concrete ways did ’13 change things again, once the dust settled, so that the year which followed was lived differently? And for whom was it different? And why just for them, and not the millions of others who share the same lived-experience but have never felt compelled to get onto the streets or do anything else to change their condition? What new things have been done to draw these significant others into the conversation, the convivium, the collective struggles and re-inventions of an era in which recycled and pre-cycled fear of the unknown continues to rule supreme? How have these measures fared? What else might have been done, in this direction? What might still be done? What new things willbe done after the appearance of order has successfully been imposed on the streets? Where exactly have new concrete possibilities opened up, and what practical steps are being taken (by whom?) in order to take advantage of them? 

As for the Panthers, old and new, I share your critical assessment of them. However I was not holding them up as an example to be followed, but rather an example of a practical attempt at change which, like all others, expresses many contradictions including that between revolutionary and reactionary aspects, practices and relations. They shared with your comrades-in-arms a revolutionary subjectivity in conscious antagonism to the agents of oppression and a gut fury against a system that needs such agents to function. They communised a network of places throughout the ghettos of the US in which people could begin to get organised, to share and develop required techniques and consciousness of their own condition. To learn to handle all that may prove necessary. To co-operate. To this they added a thousand free lunches they distributed everyday, their autonomous press, and arms for self-defense. It seems that their tendency to centralise the latter into the hands of specialised cadres acting under centralised command played a major part in their destruction. Tactically this move, determined by their adherence to a third-worldist ‘armed struggle’ ideology woefully inappropriate to their conditions, was a deadly blunder. It allowed the state to take them out without appearing to assault the black populations in which they operated as a whole. The biggest strength of their specific situation, the fact that the authorities could not resort to the sort of scorched-earth tactics used against rural-based guerillas from the Boer war onwards without extremely grave consequences (when pushed, the US may again resort to the violence seen in the Kent and Jackson state university shootings, but these in turn pushed 100 000 to engage in ‘civil war’ on the streets of the capital and 25 000 onto streets nationwide in the largest and most audacious disruptions the country had ever seen on Mayday 1971 as well as the only nationwide student-strike involving 4 million students [Samotnaf note: this is not accurate and rather confusing ]; had they not rapidly resorted to less lethal repression things would certainly have escalated even further), was thus left unexploited. If, on the other hand, they had made available a cache of arms supplied by residents in surrounding neighborhoods and accessed when residents themselves (including, importantly, women and girls: struggle against racist violence goes hand in hand with struggle against the sexist variety) embarked on self-defence militia/police-the-police patrols, the situation would have been far more difficult for the state. They then would have functioned more as facilitators contributing infrastructure and specialist expertise to the sort of citizen’s militia that predates standing armies and on which the US gun laws are based. Any group acting as specialists of violence in modern states can only compete against an established order which claims a monopoly on such a role. Considering the heavy superiority of the authorities in most cases, such a course of action can only court catastrophe. If the co-ordinated use of arms is to have any sustainable basis in future struggle, it will have to be based on self-defence self-organised by ordinary folks, for ordinary folks. Specialists can at most play a subsidiary role in such a case: contributing experience towards a collective study of strategy and martial arts, target-practice and arms storage, facilitating licencing, manufacture (which is now possible on a decentralised mass basis with 3D printers), and so on. Most of all it is essential that bases for communal self-defense are accessible to the diversity of interests, tactics and struggles to be found throughout the community: the struggles of youth against the imposition of compulsory irrational sex morality by the church, the school and the family, of kids against compulsory brainwashing in classrooms, of women against patriarchal oppression, of the hungry against hunger, of immigrants against immigration laws, of workers against work, of people without homes against homes without people. In this way ‘armed struggle’ could develop as a sustainable, organic expression of people who have begun to constitute themselves as a coherent force in the social war: one necessary front that crosses and is crossed by all the others, a practical tool in the service of everyday human needs (as when Panthers would show up at anti-eviction actions to stare down the marshals, guns in hand — of course such tactics would have to be used extremely judiciously, and certainly never when they would likely lead to avoidable armed conflict) rather than a machismo fetish in the service of a wannabe state bureaucracy.

There are other examples that could have served just as well, I simply thought to use something that was local and thus obvious. The ‘material basis for solidarity’ could also be found in the network of street & area comittees, civics, unions, student and youth groups, autonomous women’s and worker’s groups, religious networks and so on inside and out of the UDF which facilitated sustained mobilisation in South Africa even after the first State of Emergency was imposed in 1984. Unfortunately, these were riven with many deadly contradictions of their own, which contributed towards their vulnerability. Eventually, after the second, more thorough State of Emergency was imposed in 1986, and the campaign of paramilitary terrorism begun in 1989, these networks were (with the notable exception of the unions, necessary to keep blacks from taking up the struggle violently suppressed in the streets on other terrain, which they continue to do, with more or less difficulty) also completely destroyed, surviving at best only in appearance but with no mass base.

Hopefully this helps us understand each other better. As for my questions, they are not necessarily meant to be answered immediately by you or any other individual, though those wanting to document their experiences later might benefit from keeping them in mind. It is more important that we and fellows in Ferguson, Cape Town, Lisbon, Faridabad keep asking these sorts of questions and, in audacious but always concrete steps, try to work out the answers together. ”
And X finished, for the moment, with:
“This has been helpful, understanding other perspectives, putting some thoughts in writing, having something to concentrate on other than anxiety and worry. I’ll definitely open this up from here and let others read, see if there are thoughts or a conversation to be had. Maybe that will produce another response. For now though I don’t have anything to add. Thanks for taking the time to engage with me/us about this. It’s not without meaning.”
******************************
cropped-delinquent-book-title-e1355336242477-300x285

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.